Paris Match Belgique

Le Pen ou Macron ? La France va élire son ou sa future présidente

Les programmes des deux candidats sont à l'opposée et proposent une vision radicalement différente sur l'Europe, l'économie, le pouvoir d'achat, les relations avec la Russie, les retraites, l'immigration, l'environnement... | © Photo by Thomas SAMSON / AFP

Politique

Election présidentielle en France – Ouverture des bureaux de vote pour le second tour !

 


Les bureaux de vote ont ouvert dimanche à 08h00 en France pour le second tour de la présidentielle où quelque 48,7 millions d’électeurs sont appelés à choisir entre le président sortant Emmanuel Macron et la dirigeante d’extrême droite Marine Le Pen.

Le ministère de l’Intérieur doit donner à midi les premiers chiffres concernant le taux de participation, redouté en baisse. Emmanuel Macron est favori pour un deuxième mandat, mais jamais l’extrême droite n’a paru si proche des portes du pouvoir.

Certains territoires d’outre-mer et Français de l’étranger ont voté dès samedi. A Saint-Pierre-et-Miquelon, la participation s’est établie à 57%, contre 54,96% lors du premier tour. En Nouvelle-Calédonie, où l’abstention avait atteint un taux record au premier tour (66,65%), le second tour s’annonce sous les mêmes auspices. A 12H00, le taux de participation communiqué par le haut-commissariat de la République s’élevait à 18,17% contre 17,59% le 10 avril à la même heure.

Lire aussi >Poils au torse et baguette en main, Jimmy Fallon se paye la tête d’Emmanuel Macron

A Nouméa, Steeve Lauret, employé municipal, s’est dit « peu surpris » de cette faible mobilisation, rappelant que les indépendantistes avaient appelé à l’abstention. Mais lui « considère que c’est le devoir de chacun de s’intéresser à la vie politique du pays, sinon après il ne faut pas se plaindre ». Les Français sont devant un choix historique: reconduire le président sortant ce qui n’a encore jamais été fait, hors cohabitation, depuis l’adoption du vote au suffrage universel direct en 1962 et l’élection du général de Gaulle trois ans plus tard.

Ou élire une femme, ce qui serait une première, et propulser ainsi l’extrême droite à l’Elysée pour une déflagration qui résonnerait bien au-delà des frontières hexagonales, comparable au Brexit britannique et à l’élection de Donald Trump aux Etats-Unis en 2016.

Lire aussi >Débat Macron – Le Pen : il y a eu match, vraiment ?

Une réélection d’Emmanuel Macron, 44 ans, représenterait la continuité, même si le président candidat a promis de se renouveler en profondeur, assurant vouloir placer l’écologie au coeur de son second – et dernier – mandat.

Avec Belga.

CIM Internet