Paris Match Belgique

Pourquoi Poutine ne plie pas devant les sanctions

Les sanctions représentent ce que l'on appelle une pression indirecte sur le conflit en cours... | © by Mikhail Metzel/Pool/Tass/ABACAPRESS.COM

Politique

La guerre se poursuit en Ukraine. Moscou ne semble pas reculer et poursuivre sa stratégie militaire actuelle. Poutine reste déterminé plus que jamais malgré les sanctions européennes qui s’accumulent et attaquent durement la Russie et son économie… Décryptage par LN24.

Les ambassadeurs des 27 Etats membres de l’UE se penchaient ce mercredi après-midi sur les textes concrétisant l’embargo européen sur le pétrole russe. Le feu vert devrait être rapide, selon une source proche des discussions, et les ministres des 27 pourraient formellement approuver l’interdiction d’importation (avec exceptions temporaires) dès ce jeudi.

Un accord politique sur ce sujet délicat avait été dégagé au niveau des chefs d’Etat et de gouvernement lundi soir, lors d’un sommet extraordinaire à Bruxelles. L’interdiction vaudra dans un premier temps, pour le brut, sur le pétrole russe acheminé par bateau, ce qui couvre environ deux tiers des importations de brut depuis la Russie. Pologne et Allemagne se sont engagées à également cesser d’utiliser, d’ici la fin de l’année, la branche nord de l’oléoduc Droujba, qui nait en Russie. En revanche, les pays enclavés connectés à la branche sud de ce même pipeline (Hongrie, Slovaquie, Tchéquie) bénéficieront d’exemptions temporaires.

Néanmoins, cela ne semble pour le moment pas porter ses fruits. Voici pourquoi.

CIM Internet