Paris Match Belgique

L’ex-Premier ministre japonais Shinzo Abe est mort après son attaque par balles

shinzo abe

Shinzo Abe lors d'une visite à Paris en 2019. | © Nicholas Orchard / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP.

Politique

L’ex-Premier ministre japonais Shinzo Abe, ciblé par des tirs vendredi en fin de matinée (heure locale) à Nara en pleine campagne électorale, est décédé des suites de ses blessures, rapporte la chaîne de télévision publique japonaise NHK.

Drame au Japon. L’ex-Premier ministre japonais Shinzo Abe est mort ce vendredi 8 juillet, après avoir été victime d’une attaque par balles lors d’un discours à Nara, dans l’ouest. Admis à l’hôpital, son état était très critique.

L’ancien dirigeant de 67 ans prononçait un discours pour le Parti libéral-démocrate (PLD), au pouvoir, en vue des élections sénatoriales de dimanche quand des coups de feu ont retenti. Il a été touché au cou et s’est effondré, avant d’être transporté à l’hôpital.

Le tireur présumé, un homme d’une quarantaine d’années, a aussitôt été maîtrisé. Il semble avoir ouvert le feu à au moins deux reprises. L’homme serait un ancien membre de l’armée japonaise.

D’après un haut responsable du PLD, (le Parti libéral-démocrate au pouvoir au Japon), l’ancien Premier ministre Abe est mort à l’hôpital du département de Nara où il avait été transféré après l’attaque, a déclaré la NHK. M. Abe avait 67 ans.

Shinzo Abe, inanimé au sol, a été touché dans la poitrine et dans la nuque, selon les dernières informations fournies. Il était en arrêt cardio-respiratoire, indiquant l’absence de signe de vie, et précédant généralement un certificat de décès officiel.

Avec agences

CIM Internet