Paris Match Belgique

Loin de la politique, la nouvelle vie de François et Penelope Fillon

François et Penelope ont fait leurs adieux à la vie politique | © Belga / EPA/MELANIE FREY

Politique

Dans un décor qui n’est pas sans rappeler Downton Abbey, François et Penelope Fillon s’inventent une nouvelle vie, loin de la sphère politique. Monsieur pêche, Madame jardine, et tous deux tentent d’oublier la présidentielle. 

Chez les Fillon, on ne s’intéresse plus à la politique. On n’évoque surtout pas cette présidentielle « imperdable »… « Pourquoi voulez-vous qu’on en reparle ? Ce n’est pas tabou mais c’est derrière nous et on a d’autres sujets de conversation », explique Arnaud de Montlaur, un ami financier qui collectait des fonds pendant la campagne de François Fillon. Sa femme, Sybille, est une proche de longue date de Penelope. Elles se sont connues à la sortie de l’école Sainte-Clothilde, où leurs enfants étaient scolarisés. Les couples se retrouvent fréquemment pour des dîners à Paris. « Penelope est impressionnante. Elle force le respect », remarque Montlaur.

Privilège rare

Quant à François… « Il m’appelle régulièrement pour savoir comment je vais », assure Anne Méaux, qui fut sa directrice de la communication et est patronne de l’agence Image 7. L’ancien candidat a aussi pris des nouvelles de Jérôme Chartier, lui-même battu aux législatives. Il a même dîné avec l’ex-porte-parole et Virginie Calmels, la première adjointe au maire de Bordeaux. Un privilège rare.

Lire aussi > François Fillon, de nouveau convoqué par les juges

Une longue procédure judiciaire

Mis en examen pour l’affaire d’emplois fictifs de son épouse à l’Assemblée nationale, il est retourné plusieurs fois chez les juges. « Il est sorti assez optimiste de sa dernière convocation. Il a même le sentiment d’avoir marqué des points », raconte une amie. Mais il a dû admettre que la procédure serait longue. Démarrée tambour battant pendant la campagne, elle s’enlise aujourd’hui. Seule bonne nouvelle, elle épargnera Charles et Marie, les enfants, qui ont échappé à la mise en examen. « Il était vraiment soulagé. Penelope aussi », assure Anne Méaux… au point que le « taiseux » a  même adressé des SMS à ses amis.

Pas de livre-confidences… pour l’instant

Tous les éditeurs lui ont fait un pont d’or. Mais il préfère attendre. D’autres l’ont devancé. Comme son ex-directeur de campagne, Patrick Stefanini, qui avait démissionné avec fracas après la mise en examen : « Cela me sert de thérapie », nous confie-t-il. Le journaliste d’investigation et auteur de best-sellers Pierre Péan, convaincu par la thèse du complot, s’est lancé, lui, dans une enquête au long cours.

Lire aussi > Quand une militante de François Fillon aguiche un journaliste du Quotidien

Reconversion dans le business international

Aujourd’hui, il planche sur une reconversion dans le business international. Avec l’aide de son ami et avocat Antoine Gosset-Grainville, il a trouvé un job. Les rares proches dans la confidence ont ordre de ne rien dire sur le profil du poste et l’identité de l’employeur. Tout juste sait-on qu’il prendra ses fonctions à la rentrée. Alors, cet été, il travaille consciencieusement son anglais. Dans ce domaine encore, l’aide de la Galloise Penelope devrait être précieuse.

 

CIM Internet