Paris Match Belgique

Après sa défaite, Hillary Clinton a pu compter sur sa foi

Hillary Clinton en décembre 2011. | © BELGA/EPA/JIM LO SCALZO

Politique

Le révérend d’Hillary Clinton, qui a écrit un livre racontant sa perception de la campagne présidentielle américaine, a raconté comment la foi avait aidé la candidate dans sa défaite.

 

Chaque jour, depuis l’annonce de sa candidature jusqu’à sa défaite, Hillary Clinton a reçu un mail. Mais loin d’être les 33 000 courriers effacés qui l’ont suivie et pénalisée durant toute sa campagne, ceux-ci l’ont aidée : ils étaient écrits par Bill Shillady, son révérend. Ce dernier a raconté une partie de leur relation dans le livre Strong for a Moment Like This, qui sortira mardi prochain aux États-Unis. Il a notamment confié à CNN le message qu’il a envoyé à Hillary Clinton le 9 novembre, au lendemain de la victoire de Donald Trump.

Lire aussi > Loin des projecteurs, Hillary Clinton continue d’exister

Dans ce texte, « pas celui qu’[il] espérait écrire » ni « celui qu’[elle] espérait recevoir », il compare la défaite d’Hillary Clinton à une image marquante : « Même si le Vendredi Saint est la représentation la plus rude que l’on puisse avoir d’un vendredi, la vie est remplie de vendredis » : « Le Vendredi Saint représente le jour où tout s’est écroulé. Tout était perdu. […] Vendredi est le jour où l’espoir est perdu. Nous en avons tous. Mais, comme dit l’adage : « Dimanche arrive ! » » Une référence à la résurrection du Christ, après sa crucifixion. « Ma sœur Hillary. Vous, notre nation, notre monde, vit un Vendredi Saint. Notre espoir est que dimanche arrive. Mais il se peut que cela soit l’enfer pendant quelques temps », conclue-t-il.

Elle pourrait être « un pasteur génial »

Des mots forts, envoyés au lendemain de la fin de la campagne. Pour nourrir ses écrits, Bill Shillady se levait chaque jour à 4 heures du matin et avait réuni une équipe d’une centaine de femmes qui lui donnaient l’inspiration pour ces messages quotidiens inspirés de l’actualité, We Pray with Her.

Très pieuse, Hillary Clinton avait un temps songé à devenir révérende, même si elle n’a pas fait campagne sur sa foi comme beaucoup lui ont reproché rétrospectivement. Mais elle pourrait rattraper cette vocation manquée : Bill Shillady n’écarte pas la possibilité de voir, un jour, l’ancienne candidate prêcher. « Dans l’Église méthodiste unie, la tradition veut que des laïcs puissent prendre la parole au pupitre, et je pense qu’elle va réfléchir à le faire occasionnellement, partager la bonne parole dans un environnement non politique », a-t-il déclaré à CNN. Il pense qu’elle pourrait faire « un pasteur génial » : « Elle est très à l’aise au pupitre. C’est naturel pour elle, et elle connaît la Bible ».

Depuis sa défaite, Hillary Clinton est apparue à quelques occasions en public, mais n’a pas pris de rôle majeur sur la scène politique américaine. Jeudi, elle a assisté, avec son mari Bill, à une projection du film Rebel in the Rye, à New York. Elle devrait de nouveau être au cœur de l’actualité le 12 septembre prochain, à l’occasion de la sortie de ses mémoires, What Happened (Ce qui s’est passé).

CIM Internet