Paris Match Belgique

Brigitte Macron « heureuse que les femmes parlent » du harcèlement sexuel

Brigitte Macron lors de la dictée annuelle organisée par l’Association européenne contre les leucodystrophies. | © Belga/ AFP PHOTO / Patrick KOVARIK

Politique

Dans la foulée de l’affaire Weinstein et de ses retombées, Brigitte Macron a déclaré lundi qu’elle était « heureuse que les femmes parlent » du harcèlement et des violences sexistes et sexuelles qu’elles peuvent subir au quotidien.

« Je suis très heureuse que les femmes parlent. Peut-être que ce sera un mal pour un bien », a déclaré l’épouse du chef de l’Etat, interrogée sur l’affaire du producteur américain Harvey Weinstein. La Première dame était, lundi, en visite dans un établissement scolaire de Paris, où elle a lu un texte de Leïla Slimani, lauréate du prix Goncourt 2016, pour la dictée annuelle organisée par l’Association européenne contre les leucodystrophies, des maladies génétiques rares.

Lire aussi > #BalanceTonPorc, le harcèlement sexuel dénoncé sur Twitter

Marlène Schiappa annonce un projet de loi

Alors que dans la foulée du scandale Weinstein aux États-Unis, un appel à dénoncer le harcèlement sexuel au travail est devenu viral sur Twitter ce week-end, sous le hashtag #balancetonporc, les féministes se félicitent que les débats se multiplient. Marlène Schiappa, secrétaire d’État chargée de l’égalité femmes-hommes, a annoncé pour sa part qu’elle comptait présenter l’an prochain un projet de loi contre les violences sexistes et sexuelles, afin d’en assurer « une juste sanction judiciaire et sociétale ».

CIM Internet