Paris Match Belgique

Kristof Calvo, premier vert en herbe ?

Le député a longtemps été un footballeur assidu. | © BELGA PHOTO LAURIE DIEFFEMBACQ

Contenu de marque Politique

À l’approche des élections communales, Groen connaît un succès historique dans les sondages. À Anvers, pourtant bastion N-VA, le parti écologiste est crédité de 25% d’intentions de vote. Pour Kristof Calvo, chef du groupe à la Chambre et plus jeune député flamand de l’histoire, ce n’est qu’un début.

Mains dans les poches, baskets aux pieds et les traits tirés, Kristof Calvo file à travers les couloirs du Parlement. A tel point qu’il devient rapidement difficile à suivre. Depuis toujours, l’ancien président de Jong Groen aime casser les codes. Et considère que c’est un pari pour l’avenir. « Les débats ici au Parlement sont souvent coupés du monde », déclare-t-il. « Les hommes politiques pensent que leur propre vie constitue la norme, et estiment savoir mieux que la population ce qu’elle veut. C’est avec ce genre de mentalités qu’on entraîne le succès des partis populistes ».

Le succès de Groen devrait se pérenniser.

En Flandre, Groen connaît lui aussi un franc succès dans les derniers sondages. Un phénomène que l’on retrouve après chaque crise sanitaire, cette année celle du Fipronil. De son côté, Kristof Calvo estime que cette vague verte va se pérenniser. « Il s’agit d’une dynamique structurelle avec notamment l’émergence du thème du climat au sein de la population. Celui-ci est de plus en plus présent dans les mentalités et cela se concrétise avec toutes les initiatives citoyennes que l’on voit aujourd’hui ».

Alors, fini l’opposition pour les verts ? Selon le député, un premier ministre Ecolo ou Groen pourrait être une réalité dès 2025. Et du haut de ses trente ans, Kristof Calvo pourrait bien être le candidat idéal.

Kristof Calvo, Premier en devenir

Fils d’immigré catalan, le jeune Kristof s’intéresse à la politique dès treinze ans depuis sa petite commune de Willebroek. Après avoir écrit des lettres à un ministre Groen, il se retrouve parmi les plus jeunes membres du parti, avant de créer l’entité locale du mouvement. À 20 ans, il devient président national de Jong Groen et à 23 ans, il est le plus jeune député flamand de l’histoire belge.

©BELGA PHOTO NICOLAS MAETERLINCK – Kristof Calvo au congrès de Groen, le 18 novembre 2017.

Depuis, Kristof Calvo a toujours véhiculé une vision transversale de l’écologie politique, démontrant que celle-ci ne se résume pas aux questions climatiques. Economie, emploi, justice sociale, le député est actif sur tous les domaines, intrinsèquement liés selon lui à une transition écologique efficace.

Lire aussi > Jesse Klaver, le Justin Trudeau néerlandais proche de Groen

Mais ce qui pourrait propulser le jeune Kristof Calvo au rang de premier ministre dans les années à venir, c’est surtout son fédéralisme presque insolent dans une région où la NVA est le parti en tête. Une vision qui lui permet d’ailleurs d’être l’un des rares hommes politiques flamands populaires dans le Sud du pays. « Je veux faire de la politique pour les 11 millions de belges », explique-t-il. « Dans le cadre de ma collaboration avec Ecolo, je constate que les craintes de Karel et de Charles sont les mêmes. Flamands comme Wallons veulent la même chose : de l’espoir pour leurs enfants, des trains à l’heure, une fiscalité plus juste…Le temps où l’on faisait de la politique pour sa propre province est révolu ».

Tous azimuts

Débordant d’énergie et en permanence sur tous les fronts, Kristof Calvo prend son rôle de chef de l’opposition écologiste très à cœur. Quitte à en faire un peu trop parfois. « On pourrait lui reprocher de ne pas assez se poser », admet Gilles Vanden Burre, son homologue Ecolo pour les affaires économiques. « Il sort dix propositions par semaine, il aime à aller vite mais on ne peut pas foncer systématiquement. Il vaut mieux parfois faire preuve de patience dans certains dossiers ».

©PHOTO NICOLAS MAETERLINCK – Le chef de file de Groen en session plénière de la Chambre du Parlement fédéral bruxellois.

Un avis partagé par Jean-Marc Nollet, chef de groupe Ecolo à la Chambre. « Je comprends, en tant qu’écologiste, qu’il veuille témoigner d’un intérêt dans toutes les dimensions de la société. Mais il n’est pas possible d’être partout à la fois, même s’il marche très vite ! »

Fan du Barça

Kristof Calvo n’a pas le permis de conduire, et prend chaque jour le train de Malines à Bruxelles. Train qu’il admet avoir de plus en plus de mal à ne pas rater, depuis qu’il a perdu sa condition physique. Pourtant, le député a longtemps été un footballeur assidu et continue de se passionner pour le sport. « Je suis fan du KV Mechelen, d’Anderlecht et du Barça », confie-t-il. « C’est d’ailleurs mon lien le plus fort avec la Catalogne: ma famille est à 100% derrière l’équipe. A tel point qu’après papa et maman, le premier mot de mon neveu était Messi ».

Lire aussi > Le sosie de Lionel Messi crée des embouteillages en Iran

Quand on lui demande s’il a des modèles en politique, Kristof Calvo réplique, tout sourire, que son seul modèle dans la vie est Andrés Iniesta, se disant impressionné par la simplicité du joueur.

©BELGA PHOTO LAURIE DIEFFEMBACQ

Créer son propre business

Sur le long terme, Kristof Calvo ne se voit pas faire « une carrière à la Herman de Croo » et rester dans le circuit jusqu’à ses 80 ans, mais compte bien tenter de faire bouger les lignes pendant quelques années encore. En dehors de la politique, il aimerait créer son propre business « peut-être dans le sport, comme Patrick Janssens, ancien bourgmestre d’Anvers devenu directeur du Racing Genk ».

A l’heure où le populisme séduit tant au Nord qu’au Sud du pays, Kristof Calvo veut proposer une alternative qui s’inscrit dans la mouvance de la nouvelle gauche. En misant sur un électorat jeune et des thèmes de société modernes, il a certainement une longueur d’avance sur certains de ses adversaires. Quant à savoir si celle-ci sera suffisante pour mener les partis verts à la majorité, rien n’est moins sûr et ce serait en tout cas une première.

Mots-clés:
ecolo groen kristof calvo
CIM Internet