Paris Match Belgique

« First Lady » : Ivana Trump persiste et tacle Melania Trump au passage

ivana trump

Donald Trump en prend également pour son grade. | © IMAGO

Politique

Après avoir affirmé, le mois dernier, qu’elle était la « First Lady » de Donald Trump en sa qualité de première épouse, Ivana Trump a persisté. Et taclé, au passage, Melania Trump.

Ivana Trump le maintient : elle est bien la « First Trump Lady ». La première épouse du président américain, qui s’était attirée les foudres de Melania Trump pour avoir assuré qu’elle était «First Lady» grâce à son mariage avec le milliardaire, a réaffirmé ses propos samedi, invitée de l’émission «The Ray d’Arcy Show», sur la chaîne irlandaise RTE One. « J’ai dit que j’étais la « First Trump Lady ». Et la First Lady a pété un câble. Je ne sais pas pourquoi. Je ne sais pas comment ça s’est déclenché. Je n’en ai aucune idée, mais je suis assurément ‘First Trump Lady’ », a-t-elle déclaré, en pleine promotion de son livre « Raising Trump ». « J’ai été mariée à Donald, j’ai eu trois enfants avec lui et je ne sais pas pourquoi elle m’en veut pour ça. Mais on s’en fiche », a poursuivi celle qui a été mariée à Donald Trump de 1977 à 1992. Puis, interrogée sur ce qu’elle pensait de Melania Trump en tant que première dame américaine, Ivana Trump a eu une formulation pas forcément élogieuse, qui a fait rire le public : « Je pense qu’elle fait de son mieux ».

Lire aussi > Ivana Trump, Première dame des Etats-Unis ? Melania Trump sort les griffes

Le mois dernier, la porte-parole de Melania Trump avait dénoncé propos d’Ivana Trump dans un communiqué : « Mme Trump a fait de la Maison Blanche un foyer pour Barron et le président. Elle aime vivre à Washington et est honorée par son rôle de First Lady des Etats-Unis. Elle compte utiliser son titre et son rôle pour aider les enfants, pas pour vendre des livres. Il n’y a aucun fond dans cette déclaration d’une ex, c’est malheureusement du bruit uniquement pour attirer l’attention et servir sa propre cause ».

« Il n’a changé aucune couche »

En pleine tournée de promotion de son nouveau livre, dans lequel elle raconte comment elle a élevé Donald Jr, Ivanka et Eric, les trois enfants qu’elle a eus avec Donald Trump, Ivana Trump a répété que le milliardaire n’était pas vraiment très impliqué dans un domaine : les couches. « Jamais de la vie ! Il n’a changé aucune couche », a-t-elle déclaré en riant. Il a pourtant dû repasser par cette tâche puisqu’il a eu des enfants avec ses deux épouses suivantes : Tiffany (née en 1993) avec Marla Maples et Barron (né en 2006) avec Melania Trump.

Lire aussi > Donald Trump jure avoir refusé d’être l’homme de l’année de Time, le magazine dément

Une fois le divorce -houleux- acté, Ivana Trump a continué à vivre pendant des années dans la Trump Tower, 40 étages au-dessus de son ex-mari, afin d’élever au mieux leurs enfants : « Il était très attentionné. Il aimait les enfants. Mais ce n’était pas un papa qui les aurait emmenés se promener à Central Park ou jouer au foot… Il était toujours au téléphone à faire ses affaires. Donc j’envoyais les enfants le voir, avant qu’ils ne partent à l’école, au bureau, ils jouaient avec leurs Lego par terre, pendant qu’il était au téléphone à négocier des accords. […] C’était un bon père aimant, mais il ne pouvait pas leur parler comme à des enfants, il ne savait pas le faire », a assuré celle qui a demandé à être nommée ambassadrice en République tchèque, son pays natal.

Lire aussi > Comment le fils de Donald Trump a comploté avec Wikileaks pour faire pencher l’élection

Ivana Trump reste en contact avec son ex-mari, qu’elle ne pense pas ravi d’être à la Maison Blanche : « Je pense que sa vie d’avant lui manque un peu. Il était à la Trump Tower, il allait à Mar-a-Lago, il allait jouer au golf à Westchester [ce qu’il fait toujours, NDLR]. Maintenant, de 8 heures du matin à minuit, il travaille, travaille, travaille. Tout le monde lui jette les problèmes de ce pays à la figure. Je ne l’envie pas. Je pense qu’il doit être sacrément épuisé », a-t-elle poursuivi, avec une mine légèrement dégoûtée.

CIM Internet