Paris Match Belgique

Akihito devient le premier empereur japonais à abdiquer en 200 ans

Âgé de 83 ans, Akihito a souhaité se retirer du trône, notamment pour des problèmes de santé. | © AFP PHOTO / Kazuhiro NOGI

Politique

Le fils aîné de l’empereur, le prince Naruhito, âgé de 57 ans, devrait accéder au trône du Chrysanthème juste après le départ de son père.

C’est la date de la première abdication impériale dans le pays depuis plus de deux siècles. L’empereur du Japon, Akihito, se retirera du trône le 30 avril 2019, a-t-on appris ce vendredi 1er décembre par le premier ministre Shinzo Abe.

Retraite inédite

« Nous avons décidé que l’application [ d’une loi spéciale permettant à l’empereur d’abdiquer ] devait avoir lieu le 30 avril 2019 », a déclaré Shinzo Abe qui s’est dit s’est dit « profondément ému » de cette décision prise à l’issue d’une réunion spéciale du Conseil impérial organisée pour choisir la date d’abdication. « Le gouvernement fera tous les efforts possibles pour que le peuple japonais puisse célébrer l’abdication de l’empereur et sa succession par le prince héritier », a-t-il ajouté.

Lire aussi > Record historique au Japon : deux millions de personnes ont plus de 90 ans

Après un règne de trois décennies, l’empereur de 83 ans avait déjà exprimé l’an dernier son désir de se retirer, évoquant notamment son âge avancé et ses problèmes de santé. Une annonce suprise qui avait par ailleurs choqué le peuple japonnais. C’est qu’au Japon, aucun texte de loi ne prévoyait jusqu’alors le départ en retraite d’un empereur censé rester en fonction à vie. Mais en juin dernier, le Parlement japonais a adopté une loi autorisant l’empereur à abdiquer en raison de son âge, dans les trois ans à compter de la promulgation du texte.

Né le 23 décembre 1933, Akihito est le premier empereur à avoir été intronisé sous la Constitution de 1947, dictée par les États-Unis après la défaite du Japon lors de la Seconde Guerre mondiale.

 

 

– Avec AFP

CIM Internet