Comment le jus de cornichons est devenu une (fausse) boisson miracle

Comment le jus de cornichons est devenu une (fausse) boisson miracle

Le cocktail vinaigré n'est pas encore parvenu à convaincre tout le monde. Et encore moins les professionnels de la santé. | © Instagram : @fionaclarke247

Santé

On parle de lui comme d’un breuvage qui guérirait (presque) tous les maux. Mais qu’a-t-il de si spécial ce fameux jus de cornichons ?

 

Quand on part à la recherche de ses bienfaits sur Internet, on se ne compte plus les « bonnes raisons » pour conserver le jus de cornichons. Recommandé en cas de gueule de bois, de crampes musculaires, de constipation ou de brûlures d’estomac, le liquide vinaigré apparaît comme le remède de grand-mère par excellence pour soigner les petits maux du quotidien.

Encore aujourd’hui, on lit que le jus de cornichons constituerait une boisson miracle pour les sportifs, puisque que la science a démontré que le jus verdâtre était bénéfique pour éviter les courbatures. Ainsi certains coachs sportifs recommandent-ils de boire un quart de verre de jus de cornichons après un effort intense afin de revigorer le corps, notamment grâce à sa forte teneur en sel.

Du pouvoir de la saumure

Malgré sa réputation de véritable potion magique (puisqu’il permettrait aussi de stopper le hoquet et même perdre du poids), le cocktail vinaigré n’est pas encore parvenu à convaincre tout le monde. Et encore moins les professionnels de la santé. Car si le breuvage peut être bon pour l’une ou l’autre raison, comme réguler le taux de sucre dans le sang, il peut aussi devenir nocif si l’on en abuse. Sa forte teneur en sel pouvant générer de sérieux troubles digestifs. « Ces bienfaits ne sont pas démontrés et s’ils le sont, les études scientifiques ne sont pas suffisamment solides », explique au Figaro Corinne Chicheportiche-Ayache, médecin nutritionniste.

Lire aussi > Sport et gueule de bois, un mauvais mélange

En effet, si la saumure dans laquelle marinent les cornichons permet d’éviter la déshydratation (et par conséquent les crampes), inutile de s’en abreuver après chaque séance de sport. « Je ne vois pas l’intérêt de la saumure en termes de récupération », lance Frédéric Matton, nutritionniste du sport, au magazine féminin français. « Si l’on fait une heure de course à pied, il faut boire au moins un litre d’eau après l’effort. Personnellement, je ne me vois pas boire un litre de jus de cornichons… », ajoute-t-il.

Flickr / Ryan Adams

Lire aussi > Arrêtons de penser que le jus de fruits est bon pour la santé

Alors oui, le jus de cornichons peut certainement apaiser une toux, stopper une nausée ou faciliter une digestion. Mais rappelons que cette boisson (loin d’être miraculeuse) n’est rien d’autre qu’un substitut au vinaigre qui sert aussi bien à assaisonner vos plats, faire briller vos cuivres et désherber votre jardin, que vous sauver la vie.

CIM Internet