Paris Match Belgique

Avalons-nous des insectes durant notre sommeil ?

Araignée

En moyenne, nous consommons un demi-kilo d'insectes chaque année. | © Aaron Burden / Unsplash

Santé

Interrogée par Slate, une entomologiste casse les idées reçues. Alors que beaucoup imaginent des insectes suicidaires se jetant dans notre bouche lorsque nous dormons à poings fermés, elle révèle que nous consommons plutôt des insectes à travers nos aliments. 

Tous, nous l’avons au moins entendue une fois. Cette phrase effrayante, prononcée par l’un de nos pairs : « Tu savais que tu avalais des dizaines d’araignées par an pendant ton sommeil ? » Révélation qui a été suivie d’une crise de panique pour certains et d’une vérification méticuleuse des alentours de leur couche plusieurs nuits d’affilée pour beaucoup. La vérité est (pour une fois) plus facile à entendre. En effet, révèle l’entomologiste Matan Shelomi, les insectes ne sont pas stupides et il est même rarissime que ces derniers s’insèrent dans nos orifices. Alors, vous n’avez sûrement jamais avalé d’insectes, direz-vous ? Pas pour autant.

Lire aussi > Accrochez vos estomacs, la malbouffe n’est plus ce que vous croyiez

Présents dans les aliments

Car nous avalons bien des insectes à travers … Nos aliments. En effet, les récoltes sont presque toujours envahies par les parasites et contiennent de ce fait des morceaux d’insectes. Aucun agriculteur n’est financièrement capable de vaporiser la quantité nécessaire de pesticides pour garantir qu’aucun insecte n’envahira leur production. De plus, le geste serait probablement inutile puisque les insectes ne portent pas systématiquement préjudice aux récoltes (alors que l’impact des pesticides sur la santé et l’environnement n’est, lui, plus à démontrer).

Lire aussi > Les abeilles, elles aussi victimes du glyphosate

En conséquence, aucune culture ne peut garantir ne contenir aucune trace d’insectes. Mais ceux-ci étant considérés comme des intrus, des limites ont été établies par les institutions alimentaires. En moyenne, nous en consommerions donc environ un demi-kilo par an. Mais rassurez-vous : leur présence est hors de danger, les insectes sont comestibles. Et puis, cela reste un apport protéiné !

CIM Internet