Paris Match Belgique

Implant Files : « La procédure d’homologation des implants doit être améliorée »

Prothèse

L’enquête pointe entre autres la nébuleuse qui entoure les incidents liés aux implants médicaux, puisqu’ils ne sont généralement pas rendus publics. | © GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP

Santé

La procédure d’homologation des implants doit être réformée afin de satisfaire des critères aussi stricts que ceux établis pour les médicaments, a réagi lundi l’association Vlaams Patiëntenplatform après la publication de l’enquête « Implant Files », du Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ).

 

Selon une enquête internationale, menée en Belgique par les journaux Le Soir, Knack et De Tijd et publiée dimanche, 3 798 incidents liés à tous les types d’implants médicaux (prothèses de hanche, de genou, implants mammaires, pacemakers, lentilles intraoculaires, etc.) ont été recensés entre 2013 et juillet 2018. Il s’avère en outre que les instances qui homologuent les implants sont en fait des entreprises privées, payées par les fabricants.

Lire aussi > Le lien entre prothèses mammaires et cancer que l’industrie pharmaceutique veut taire

La procédure doit être revue

Implants
2017 : le certificateur des prothèses mammaires frauduleuses PIP, est aujourd’hui à indemniser 20 000 plaignantes à hauteur de 3000 euros chacune, en provision du préjudice subi. © Archives NICE MATIN/Dominique Leriche

La procédure doit dès lors être revue, plaide la Vlaams Patiëntenplatform. Si les médicaments doivent être approuvés par une institution publique indépendante avant d’être mis sur le marché, il devrait en aller de même pour les implants, selon l’association. L’enquête pointe par ailleurs la nébuleuse qui entoure les incidents liés aux implants médicaux, puisqu’ils ne sont généralement pas rendus publics. La plateforme plaide en conséquence pour davantage de transparence, à commencer par une information correcte et complète du patient sur les risques liés aux implants.

Avec Belga 

CIM Internet