Paris Match Belgique

4 bonnes habitudes pour lutter contre la fatigue de l’hiver

fatigue hiver

Quatre petits réflexes qui vous feront passer l'hiver tout en douceur. | © Pixabay / Engin Akurt

Santé

Les journées raccourcissent, les températures diminuent et voilà qu’il devient de plus en plus difficile de sortir du lit.

 

Levez la main si vous avez l’impression de bailler en permanence, de ne plus ressentir les effets de la caféine au travail et de lutter chaque matin pour vous extirper du lit ?

Les journées raccourcissent, les températures diminuent et tout le monde sait combien il est difficile d’avoir la pêche au réveil, surtout quand le soleil ne s’est pas montré depuis plus de 48 heures. Or, qui dit fatigue de l’hiver dit souvent déprime saisonnière, baisse d’énergie et panique générale à l’idée de devoir passer les quatre prochains mois avec le moral dans les chaussettes. Alors pour éviter le pire, voici quatre petits réflexes qui vous feront passer l’hiver tout en douceur.

Prendre l’air (et la lumière)

Quand le temps est gris et qu’il fait froid, l’envie d’aller faire une promenade au parc ou dans les bois n’est pas franchement au rendez-vous. Sans avoir encore mis le nez dehors, on grelotte déjà à l’idée de devoir marcher pendant de longues minutes la tête dans le brouillard et les doigts de pieds gelés. Pour certains, chaque seconde passée à l’extérieur (même le temps d’attraper le métro qui les conduira au boulot) se transforme en véritable supplice dès que le mercure passe sous zéro degré. Pourtant, afin d’éviter la fatigue – voire le blues – de l’hiver, on ferait mieux de se forcer un peu.

Lire aussi > 5 balades pour profiter du grand air en Belgique

Qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige, on enfile la doudoune, l’écharpe, le bonnet, et on sort se balader ! Habitué à des journées de plus en plus courtes et sombres, le corps a besoin de prendre l’air (et la lumière) pour se revigorer. Il apparaît donc primordial de profiter un maximum de la lumière du jour, et ce dès que possible. Dans l’idéal, partez vous dégourdir en pleine nature afin de bénéficier des bienfaits de la présence des arbres et de prendre un bol d’air pur.

hiver balade
© Unsplash / Warren Wong

Faire de l’exercice

Chaque année, les sportifs du dimanche redoutent la période où ils devront affronter le froid et l’obscurité pour leur séance hebdomadaire de marche ou de course à pied. Sans compter qu’en hiver, nombreux préfèrent troquer l’effort contre le réconfort, désertant les salles de sport pour se consoler d’une dure journée avec un chocolat chaud. Sans aller jusqu’à courir dix kilomètres par jour, il est cependant conseillé de maintenir un minimum d’activité physique afin d’entretenir sa santé mentale. Pour les frileux des salles de sport, optez pour des efforts légers comme le vélo, la piscine, la marche ou les étirements (type yoga ou musculation) à la maison. Dans la mesure du possible, privilégiez l’exercice en matinée plutôt qu’en fin de journée. Une activité physique trop intense le soir peut en effet nuire à la qualité du sommeil.

Lire aussi > 3 conseils pour réussir son footing malgré le froid

Manger comme le veut la saison

Ça sonnait comme une terrible nouvelle mais au fond, on s’en doutait : manger gras en hiver n’est pas une si bonne idée pour la santé (et encore moins pour les bourrelets). Car si les raclettes, fondues et autres tartiflettes sont (enfin) de saison, elles nous condamnent souvent à une digestion difficile et à une perte significative d’énergie. Rien de bon quand l’hiver suffit déjà à nous plonger dans un état de flemme physique et mentale. Pour éviter la fatigue post-repas, privilégiez les aliments boosteurs d’énergie. Ralentissez notamment sur la café pour renforcer naturellement vos batteries avec des aliments complets et nutritifs comme l’avoine, les baies ou encore les oméga-3.

avoine
Unsplash / Rawpixel

Soigner son sommeil

Sans confondre le temps avec la qualité du sommeil, svp. Parce que dormir 7, 8 ou 9 heures par jour ne garantit pas toujours un sommeil réparateur, il convient de se mettre en parfaite condition pour s’assurer un sommeil de bébé. Surtout en période hivernale où l’on a tendance à rester trop longtemps sous la couette, succombant à la tentation d’hiberner toute la matinée.

Lire aussi > Vivons-nous dans un monde de plus en plus insomniaque ?

Alors pour éviter les coups de mou, dus à trop ou pas assez de sommeil, il est conseillé d’adopter quelques habitudes saines avant le coucher ; garder un rythme de sommeil régulier en se couchant et en se levant (plus ou moins) à la même heure tous les jours, le tout en se basant sur la célèbre moyenne de 8 heures par nuit. Éviter les excitants (théine, caféine, alcool, écrans…) une heure ou deux avant de dormir. Et (surtout) faire de sa chambre un espace réservé au calme et à la détente : exit les appareils électroniques et tout autres objets associés au travail.

CIM Internet