Cinq conseils pour être heureux au travail

Cinq conseils pour être heureux au travail

travail

Image d'illustration. | © Unsplash/Rawpixel

Santé

Les bienfaits du bonheur dans son environnement de travail ne sont plus à démontrer. Pour vivre heureux au boulot, l’experte Isabelle Hoebrechts, administratrice déléguée de « 361° Creating Happy Employees » donne quelques conseils.

Heureux au travail, heureux dans la vie ? On l’apprenait il y a quelques jours, 21% des travailleurs belges s’ennuient au travail et 5,6% présentent même un grand risque de bore-out. Pourtant, le travail occupe une place importante dans notre bien-être. Il représente, en moyenne, même près d’un cinquième (18%) de notre satisfaction générale, selon l’Enquête nationale du Bonheur, menée par l’UGent et NN. « Le travail n’est pas seulement un moyen de gagner sa vie, il procure également de la satisfaction et du plaisir à de nombreuses personnes. L’important est de trouver un bon équilibre entre le travail et la vie privée », explique le ministre fédéral de l’Emploi Kris Peeters (CD&V). Pour les enquêteurs, le bonheur au travail est influencé, positivement, par les « 3B », ou les trois besoins : d’autonomie, d’appartenance sociale et de compétence. Isabelle Hoeberechts, experte du bonheur, donne cinq conseils pour atteindre cette satisfaction tant convoitée et bénéfique.

Restez vous-même

Et soyez honnête avec vous-même, conseille tout d’abord l’experte Isabelle Hoebrechts. Pourtant, l’Enquête nationale du Bonheur rapporte une autre conclusion révélatrice : un cinquième des Belges ne sont pas eux-mêmes au travail. Au même titre que le stress et la solitude, le fait de porter un masque a une influence négative sur la satisfaction au travail. « On atteint le bonheur au travail quand on peut travailler avec beaucoup de passion et être soi-même », explique l’administratice de 361°. « Nous visons tous le bonheur, mais pour l’atteindre, il nous faut la possibilité d’être authentique et de pouvoir commettre des erreurs, sans avoir peur de perdre notre emploi ».

Lire aussi > La majorité des travailleurs belges sont satisfaits de leur emploi

Ne vous laissez pas entraîner par un monde qui évolue de plus en plus vite

C’est un fait, le monde dans lequel on vit va vite, très vite, toujours plus vite. Notre comportement et notre cerveau vont s’y adapter. « En conséquence, nous avons intrinsèquement moins de patience. La technologie avec laquelle nous travaillons évolue à une vitesse que notre cerveau et notre organisme n’arrivent pas à suivre ». Isabelle Hoeberechts souligne que c’est également pour cette raison que les burn-out sont si fréquents. « Il est urgent que nous réfléchissions, en tant qu’être humain, à la façon dont nous devons faire face à cette évolution ».

Prenez des pauses de qualité

Une papote avec des collègues à la machine à café, une promenade pour prendre l’air, faire du sport ou manger avec des collègues sur le temps de midi, sont autant de moments lors desquels vous pourrez vraiment vous déconnecter. Il est important en effet de prendre suffisamment et régulièrement de pauses, et de les transformer en moments de qualité.

travail
© Unsplash/Rawpixel

Laissez votre smartphone de côté

Les écrans, ce fléau. Et pas seulement pour les enfants. Consulter les sites d’informations, scroller sur Instagram, checker ses mails… « Nous vivons avec une forte angoisse de rater ce qui se passe en ligne », constate l’experte du bonheur. « Cela signifie aussi que notre cerveau ne se libère pas durant les pauses, puisque nous sommes à tout moment sollicités par 1001 stimuli ». Isabelle Hoeberechts conseille alors une désintox (indispensable) pendant les pauses, suffisantes et de qualité, en laissant son smartphone de côté. Promis, le monde ne s’arrêtera pas de tourner.

Lire aussi > Quand votre employeur vous espionne au travail

Prenez en main votre bonheur au travail

Pour vivre heureux au travail, le patron a une certaine responsabilité, mais l’employé a également pas mal de cartes en main. « Soyez conscient que vous pouvez agir pour votre propre bonheur au travail. Osez communiquer ouvertement sur vos sentiments et vos attentes. Cela vous rendra d’autant plus fort ».

Mots-clés:
travail conseils bonheur
CIM Internet