Paris Match Belgique

Pourquoi se lancer dans un régime détox après les fêtes ne sert à rien ?

detox

Par exemple, le pamplemousse ou le millepertuis aident uniquement à éliminer des substances étrangères comme les médicaments.  | © Rawpixel / Unsplash

Santé

L’organisme fonctionne de manière spécifique pour se débarrasser de chaque substance polluante. Une approche générale est donc absurde.

« C’est décidé, le 1er janvier je fais une détox ! » Au lendemain de Noël, et à l’approche des festivités liées au passage à la nouvelle année, nous sommes nombreux à nous être fait cette promesse, le ventre encore ballonné après les excès. Mais si celle-ci aura l’avantage de nous déculpabiliser après la quantité de dinde, macarons et champagne ingurgités, un institut de recherche médicale français révèle que la manœuvre est en réalité … inutile.

Illusion

« Croire qu’on peut faire tous les excès qu’on veut et ensuite prendre une tisane, un jus de citron, jeûner pendant 24 heures, suer dans un sauna et que tout d’un coup, toutes ces toxines vont disparaître est une illusion », assure Robin Barouki, médecin, biochimiste et toxicologue, dans une vidéo partagée sur la chaîne YouTube de l’organisme public de recherche médicale français (l’Inserm). Il y explique aussi que la seule manière efficace d’éviter les inconvénients des excès alimentaires est la prévention.

L’Inserm a lancé il y a quelques années une chaîne alimentaire appelée « Canal Detox« , qui trie le vrai du faux des croyances alimentaire à l’heure de l’abondance de l’information. Ci-dessus, une séquence de la campagne. Robin Barouki explique que s’il est vrai que notre corps accumule des toxines, et que celles-ci sont en effet plus nombreuses lorsqu’il « carbure à plein régime » en période de fêtes, les cures détox ne sont pas la solution pour les éliminer. Si certains gestes aident – une cure d’artichaut, par exemple – croire que ces derniers vont entièrement « nettoyer l’organisme »  serait « simpliste ».

En réalité, les toxines présentes dans notre corps ne résultent pas uniquement de notre alimentation, elles proviennent aussi de notre environnement. De manière endogène, l’organisme est capable de se débarrasser des toxines, mais il fonctionne de manière spécifique pour chaque substance polluante à éliminer. Une détox promouvant une approche générale pour se purifier est donc « absurde ». L’année prochaine, il s’agira d’être (plus) raisonnable.

Mots-clés:
detox fêtes
CIM Internet