Paris Match Belgique

Au fond, pourquoi a-t-on envie de dormir après manger ?

sommeil digestion

Les scientifiques appellent cela la "somnolence post-prandiale", ou le fait d'avoir la subite envie de dormir peu de temps après avoir mangé. | © Unsplash / Rawpixel

Santé

Plusieurs théories scientifiques peuvent expliquer la raison pour laquelle vous vous sentez fatigué après avoir mangé.

 

Il vous suffit d’un club sandwich au bureau ou d’un poulet du dimanche midi pour sentir vos paupières s’alourdir et avoir la soudaine envie de dormir ? Réjouissez-vous ! Vous avez un point commun avec la plupart des êtres humains… voire – plus généralement – des êtres vivants.

Tout à fait, il est normal (pour les hommes, mais aussi pour les insectes, les serpents ou encore les rats) d’avoir sommeil après les repas, surtout celui du midi. Les scientifiques appellent cela la « somnolence post-prandiale », ou le fait d’avoir la subite envie de dormir peu de temps après avoir mangé. Certains parlent carrément de « coma alimentaire », tant le coup de barre peut être fatal. Un phénomène universel qui possède plusieurs explications.

Ceci explique cela

Comme le rappelle le Time, plusieurs experts ont émis l’hypothèse que les animaux – y compris les humains – possèdent des « signaux de vigilance » dans leur cerveau qui les maintiennent éveillés quand ils ont faim. Ces signaux les aident ainsi à localiser et à acquérir la nourriture. Mais une fois que l’homme ou l’animal est rassasié, ces signaux de vigilance se dissipent et sont remplacés par un sentiment de… *bâillement*… fatigue. Ceci n’étant qu’une théorie parmi bien d’autres.

Lire aussi > 4 bonnes habitudes pour lutter contre la fatigue de l’hiver

D’autres chercheurs expliquent la somnolence post-prandiale par la circulation sanguine. Selon plusieurs recherches, le flux sanguin « augmente considérablement » dans l’intestin pour favoriser la digestion, explique le docteur Tomonori Kishino, professeur de sciences de la santé à l’Université japonaise de Kyorin, cité par le magazine américain. Concentrée dans le système digestif, la quantité de sang diminue dans le cerveau, ce qui peut déclencher une sensation de somnolence, poursuit l’expert.

sommeil digestion
D’après plusieurs études, les repas copieux, chargés en sel ou en protéines sont plus susceptibles de vous faire piquer du nez. © Unsplash / Jon Tyson

Des assiettes qui fatiguent

À force d’étudier le phénomène, les scientifiques ont fini par mettre en évidence certains facteurs pouvant contribuer à la fatigue post-repas. Des études ont notamment montré que la taille et la composition des repas étaient des facteurs importants de la somnolence post-prandiale. Un repas copieux, chargé en sel ou en protéines, sera plus susceptible de provoquer de la fatigue. Une récente étude a également prouvé que les personnes qui suivent un régime alimentaire riche en légumes et en bonnes graisses avaient tendance à moins piquer du nez pendant la journée.

Lire aussi > Pourquoi devrait-on marcher (au moins) 10 minutes après les repas ?

S’il reste encore beaucoup d’incertitudes et de contradictions concernant les comas alimentaires et l’effet de certains aliments sur la fatigue, précise le Time, la plupart des spécialistes conseillent de « manger de plus petits repas » afin d’éviter les coups de barre. Composés d’ingrédients les plus sains et équilibrés possibles.

CIM Internet