Paris Match Belgique

Comment le dessert peut vous aider à garder la ligne (à cette condition)

dessert régime

Une envie de sucré ? | © Unsplash / Brooke Lark

Santé

Une récente étude démontre que s’autoriser un dessert de temps en temps (et au bon moment) permettrait de manger plus sainement.

 

À base de crème pâtissière, de pâte feuilletée, de glaçage coloré ou de pépites chocolatées, le dessert rime souvent avec danger. Parce qu’il contient généralement du sucre et des mauvaises graisses (comme le beurre ou le lait entier), certains font tout pour l’éviter afin de garder l’équilibre sur la balance.

Certaines études démontrent pourtant que s’autoriser un dessert de temps en temps – celui qui se fait plaisir, pas celui version salade de fruits – permettrait de manger plus sainement. À condition de le savourer de manière stratégique.

Le dessert en entrée

« Un ennemi dangereux deviendra un allié si l’on sait s’y prendre », dit le proverbe tibétain. Et il en va de même pour le dessert. Selon une récente étude publiée dans le Journal of Experimental Psychology et relayée par le Time, le fait de prendre son dessert en début de repas – plutôt qu’à la fin, comme nous le faisons presque tous – aiderait à mieux contrôler son appétit (et sa gourmandise).

Lire aussi > Le lien étonnant entre poussière et prise de poids

En invitant les participants à remplacer leur entrée par un dessert pendant plusieurs jours, les chercheurs ont démontré que les personnes finissent par opter pour des menus plus sains et consommer moins de calories. Le simple fait de prévoir la touche sucré en début de repas suffirait à provoquer un changement dans les habitudes alimentaires des gens, souligne l’étude.

dessert régime
Unsplash / Toa Heftiba

Le bon timing

« En commençant son repas par quelque chose de sain, on se donne la permission d’opter pour un plat plus consistant ensuite », explique le professeur Martin Reimann, co-auteur de l’étude. « Si l’on renverse la situation en s’autorisant d’abord une gourmandise, cette permission sera alors déjà expirée. » Faire un choix sucré et calorique en premier semblerait donc être une astuce efficace pour freiner les amateurs de friandises en fin de repas et les inciter à mieux équilibrer leur alimentation en général.

Lire aussi > Voici le moment de la journée où vous brûlez le plus de calories (sans rien faire)

Ce n’est pas la première fois qu’une étude démontre l’importance – physique et psychologique – du dessert et de son timing. Consommées de façon stratégique, les sucreries peuvent permettre de mieux réguler son régime et d’éviter les fringales, soulignent encore d’autres études citées par le Time. À terme, indiquent certains chercheurs, savoir déterminer le bon moment pour prendre un dessert permettrait même de perdre du poids et de le stabiliser. Pour la diététicienne Felicia Stoler, interviewée par le magazine américain, le dessert doit régulièrement figurer au menu – même des personnes qui surveillent leur ligne, sans pour autant être considéré comme un ingrédient santé ou minceur.

Lire aussi > Et si l’avocat était meilleur en dessert qu’en entrée ?

Quant à savoir si les douceurs doivent faire partie de chaque repas, « absolument pas ! », rétorque la spécialiste. « Elles ne devraient même pas faire partie de la vie de tous les jours », estime-t-elle. « Si vous voulez vous faire plaisir avec une sucrerie, mesurez simplement votre apport calorique et tâchez de manger plus léger le reste de la journée. »

CIM Internet