Paris Match Belgique

Ce qu’une poignée de noix par jour peut faire (de bien) au cerveau

noix

Manger plus de 10 grammes de noix par jour entraîne une amélioration de la pensée, du raisonnement et de la mémoire. | © Unsplash / Vitchakorn Koonyosying

Santé

Une nouvelle étude affirme que consommer des noix tous les jours peut limiter les risques de démence.

 

Riches en protéines, vitamines, magnésium, oligo-éléments, les noix constituent depuis plusieurs années le snack healthy par excellence. Et pour ceux qui manquent encore de « bonnes raisons » pour les intégrer à leur régime quotidien, une nouvelle étude vient rappeler leurs bienfaits sur l’activité cérébrale.

À long terme, une consommation élevée de noix pourrait être la clé d’une meilleure santé cognitive chez les personnes âgées, indique l’étude publiée dans The Journal of Nutrition, Health and AgeingDans leur travaux, les chercheurs de l’Université d’Australie-Méridionale résument que la consommation quotidienne de noix aide à stimuler le fonctionnement du cerveau chez les personnes âgées.

Vieillir mieux

En examinant l’effet de la consommation de noix chez près de 5 000 adultes chinois de plus de 55 ans, les scientifiques ont découvert que manger plus de 10 grammes de noix par jour – l’équivalent de deux cuillères à thé – entraînait une amélioration de la pensée, du raisonnement et de la mémoire, rapporte The Independent. Selon leurs observations, la même quantité de noix pourrait également améliorer de 60% les fonctions cognitives des personnes âgées et ainsi prévenir les risques de démence.

Lire aussi > Les pistaches sont-elles aussi saines qu’on le pense ?

« Les noix sont réputées pour être riches en graisses, protéines et fibres saines avec des propriétés nutritionnelles qui peuvent réduire le cholestérol et améliorer la santé cognitive », explique le Dr Ming Li, auteur principal de l’étude. « Bien qu’il n’y ait pas de remède contre le déclin cognitif lié à l’âge et la maladie neurodégénérative, les variations dans l’alimentation des gens peuvent apporter certaines améliorations », poursuit-il, précisant que c’est la première fois qu’une étude établit un lien entre la consommation de noix et la cognition des personnes âgées en Chine, où la population vieillit particulièrement mal.

Lire aussi > Voici le meilleur régime à suivre en 2019

« En vieillissant, les gens subissent naturellement des changements dans leur raisonnement, leur mémoire, etc. Cela fait partie du processus de vieillissement normal », indique le Dr Li. « Mais l’âge est également le premier facteur de risque concernant les maladies cognitives. Si l’on possède les moyens d’aider les personnes âgées à conserver leur santé cognitive et leur indépendance plus longtemps – rien qu’en modifiant leur régime alimentaire – l’effort en vaut vraiment la peine », conclut-il.

CIM Internet