Paris Match Belgique

Pourquoi il faut impérativement mettre de la crème solaire sur ses paupières

creme solaire

Une nouvelle étude met en garde sur la manière dont on se tartine le visage de crème solaire. | © Flickr / Charbel Kamal

Santé

En plus des orteils et du nombril, il existe une zone (pourtant fragile) que l’on oublie souvent de protéger.

 

Les fesses posées sur le sable, le chapeau de paille sur la tête et les doigts de pied en éventail ; tous les ingrédients sont réunis pour un bain de soleil réussi. Sans oublier la touche finale : la crème solaire. Nez, ventre, épaules, dos, cuisses… Toutes les parties du corps y passent, du moins celles qui sont exposées aux rayons ultraviolets. Sauf une, que l’on oublie généralement de protéger : les paupières.

En étudiant la manière dont on applique les protections solaires sur le visage, des chercheurs britanniques ont découvert que le contour des yeux était injustement privé de crème solaire. La faute à nos (mauvaises) habitudes qui ne s’attardent pas sur cette zone pourtant fragile. Publiée dans la revue PLOS One, l’étude démontre que les personnes qui appliquent de la crème hydratante avec une indice de protection solaire (SPF) ou de l’écran total oublient généralement d’en mettre sur leurs paupières, exposant ces dernières aux rayons dangereux du soleil.

Risques de cancer

Photographies à l’appui, l’étude menée par les chercheurs de l’Université de Liverpool insiste sur le fait que « ces zones sont pourtant les plus exposées au cancer de la peau ». « La peau de la paupière est très fine et cela la rend vulnérable aux rayons UV », déclare l’un des auteurs de l’étude à la BBC. La surexposition des paupières au soleil pouvant déboucher sur un carcinome basocellulaire, le cancer de la peau le plus fréquent qui touche principalement le visage, la tête, les oreilles et le cou.

Lire aussi > Pourquoi faire bronzette en ville est bien plus dangereux qu’à la plage

Si la plupart du temps, « les gens ne se rendent pas compte que leurs paupières ne sont pas couvertes », d’autres évitent volontairement cette zone, par peur de se mettre du produit dans les yeux. Dès lors, rappellent les scientifiques, il existe des méthodes alternatives pour protéger cette zone vulnérable des rayons, comme les lunettes de soleil anti-UV ou les chapeaux.

CIM Internet