Paris Match Belgique

La patiente souffrait de l’œil : les médecins y ont retrouvé… des abeilles

abeilles

Quatre petites abeilles ont été retrouvées sous la paupière de la patiente. | © Unsplash/Eric Ward

Santé

À Taïwan, une jeune femme a été admise dans un hôpital pour une douleur et un gonflement de son œil. L’ophtalmologiste qui l’a prise en charge a découvert quatre petites abeilles sous sa paupière.

Le docteur Hong Chi Ting, professeur d’ophtalmologie à l’hôpital universitaire de Fooyin, dans le sud de Taïwan, n’avait jamais vu ça. Selon les propos du spécialiste, rapportés jeudi par la BBC, l’homme a été choqué en examinant l’œil d’une patiente, fin mars. « Elle ne pouvait pas fermer complètement son œil. J’ai observé l’interstice au microscope et j’ai vu quelque chose de noir qui ressemblait à une patte d’insecte », a-t-il indiqué au média britannique. « J’ai saisi la patte et j’en ai enlevé une, très doucement, puis j’en ai vu une autre, et encore une, et encore une », a-t-il ajouté. « Elles étaient intactes et encore en vie. » Elles ? Quatre petites abeilles, de 3 à 4 mm selon les sources, qui s’étaient installées sous la paupière d’une jeune femme malchanceuse.

Dénommée He, la victime a semble-t-il rencontré les abeilles alors qu’elle nettoyait des tombes de ses proches, à l’occasion d’une fête traditionnelle. Pensant avoir reçu de la poussière dans les yeux, la jeune femme s’est contentée de se rincer avec de l’eau. Elle a ensuite ressenti une inflammation, puis son œil a gonflé « comme un œuf de cane salé », selon des propos repris par le Taiwan News. Portant des lentilles de contact, la victime a heureusement évité de se frotter les yeux. « Si elle l’avait fait, les abeilles auraient pu produire du venin… Elle aurait pu devenir aveugle », a assuré le docteur Hong. Selon lui, c’est la première fois qu’un incident de ce genre se produit à Taïwan.

Lire aussi > Les abeilles à bout de souffle

Des abeilles qui se nourrissent parfois de larmes

Les abeilles qui avaient élu domicile dans l’œil de He font partie de la famille Halictidae, souligne la BBC. Parfois surnommées « abeilles de la sueur », ces animaux sont attirés par la transpiration et se nourrissent parfois de larmes, d’après un article paru dans le Journal of the Kansas Entomological Society et que reprend la chaîne publique. He a quitté l’hôpital et devrait se rétablir. Quant aux abeilles, le docteur Hong a expliqué à la BBC qu’elles étaient toujours vivantes et qu’elles allaient être examinées.

Lire aussi > Voici la plus grosse abeille du monde

Mots-clés:
santé Abeilles Taïwan
CIM Internet