Paris Match Belgique

Pour mieux dormir, optez pour des lunettes anti lumière bleue

écrans

Image d'illustration. | © Pixabay / StockSnap

Santé

Une étude montre que la lumière bleue des écrans a un réel impact sur notre sommeil. L’utilisation de lunettes filtrant ces rayons permettrait ainsi de mieux dormir.

 

Une nouvelle étude montre que l’utilisation de lunettes filtrant la lumière bleue émise par les smartphones pourrait aider les adolescents à mieux dormir la nuit. Des scientifiques néerlandais ont découvert que les adolescents qui passaient plus de temps sur leurs téléphones avaient plus de chances d’avoir du mal à s’endormir et d’avoir un paisible sommeil. Cependant, se déconnecter de son téléphone avant de s’endormir aiderait à contrer ces effets, tout comme l’utilisation de lunettes spéciales permettant de filtrer la lumière bleue, qui dérègle l’horloge interne. Imitant la lumière du jour, la lumière bleue empêche la production de mélatonine, une hormone qui provoque le sommeil.

Lire aussi > Bien-être : Dormir plus est le moyen le plus simple pour aller mieux

Les troubles du sommeil ont un impact sur la concentration et la mémoire. À court terme, cela peut avoir des conséquences sur les capacités à apprendre des enfants, mais à long terme, cela peut aussi augmenter les probabilités d’obésité, de maladies cardiaques et de cancers. « Les adolescents passent de plus en plus de temps sur des appareils avec des écrans, et les troubles du sommeil sont fréquents sur ce groupe d’âge », a déclaré le Dr Dik Jan Stenvers du Centre médical universitaire d’Amsterdam, des paroles rapportées par le journal The Independent.

Des changements en une semaine

Les chercheurs ont mené cette étude sur un groupe de 55 adolescents âgés de 12 à 17 ans, certains étant plus addicts aux écrans que d’autres. Ils ont constaté que ceux qui passaient plus de 4 heures par jour sur des écrans mettaient plus de temps à s’endormir (30 minutes), avaient un sommeil plus léger (plus de troubles du sommeil) et mettaient plus de temps à se réveiller le matin. L’étude a montré qu’en seulement une semaine, les adolescents qui ont arrêté de regarder des écrans en soirée mettaient 68% de temps en moins pour s’endormir. « Nous montrons ici très simplement que ces troubles du sommeil peuvent être facilement inversés en minimisant l’utilisation de l’écran le soir ou l’exposition à la lumière bleue » explique le Dr Dik Jan Stenvers.

Lire aussi > Le lien inquiétant entre la consommation d’écrans et la santé mentale des enfants

Les résultats n’en sont qu’à l’étape préliminaire pour l’instant, c’est-à-dire qu’ils ne peuvent pas être publiés dans une revue scientifique. Cependant, des chercheurs indépendants ont déclaré que ces recherches étaient « prometteuses ».

CIM Internet