Paris Match Belgique

Ce geste que tout le monde fait pendant l’été n’est pas du tout hygiénique

melon hygiène

Et vous, vous le mangez comment votre melon ? | © Unsplash / Chris Ralston

Santé

Consommé directement dans l’assiette (et avec son écorce), le melon peut causer des intoxications.

Adieu choux, patates, et navets. C’est l’été !  Avec lui débarquent (enfin) sur les étals des marchés les kilos de fruits et légumes gorgés d’eau et de soleil. Au menu : tomates, concombres, pêches, cerises ou encore groseilles. Et s’il fallait n’en choisir qu’un parmi la longue liste de ces produits juteux et colorés, nombreux sont ceux qui opteraient pour le melon.

Accompagné d’une tranche de jambon, de feta ou d’une feuille de basilic, le melon est un régal de fraîcheur dans l’assiette. Excellent pour les os, les reins, la tension artérielle et la vue, le fruit possède autant de bienfaits que de variétés. À condition de le consommer correctement… en le nettoyant.

Lire aussi > Ce qu’il faut manger pour être plus bronzé cet été

Si l’on pense quasi automatiquement à rincer ses fraises et ses tomates en revenant du marché, le réflexe est moins fréquent quand il est question de melon. Même si on ne mange pas son écorce, celle-ci est souvent couverte de bactéries. Or, la plupart d’entre nous dégustons notre part de melon directement dans l’assiette, garnie d’autres aliments. C’est la porte ouverte aux microbes !

melon pastèque bactéries
Sans un lavage préalable, le melon et la pastèque peuvent causer des intoxications dangereuses. © Unsplash / Fernanda Prado

Germes dans l’assiette

Comme le rappelle un expert au Figaro, il faut avec le melon « comme avec tous les fruits et légumes, le passer sous l’eau avant de le déguster ». Même chose pour la pastèque, autre incontournable de l’été. Sans un lavage préalable, ces fruits peuvent causer des intoxications dangereuses, écrit de son côté Santé Magazine. Certains germes et bactéries « se cachent à l’extérieur des melons et des pastèques (…) Lorsqu’on les coupe en tranche, on peut les faire passer à l’intérieur et risquer de tomber malade », avertit-on. « Pour cette raison, il vaut mieux rincer leur peau et la frotter avec une brosse. »

Lire aussi > 5 aliments à éviter quand il fait (très) chaud

Une précaution que l’on oublie encore trop souvent de prendre, notamment avec les avocats. Publiée fin 2018, une étude alertait sur la présence de la bactérie Listeria monocytogenes sur la peau du fruit à l’origine du guacamole. Dans son rapport, l’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux (FDA) précisait qu’en plus de laver, sans exception, tous les produits que l’on consomme, quelle que soit leur peau, on doit également « frotter les produits fermes avec une brosse, puis les sécher avec une serviette propre ou du papier essuie-tout pour réduire davantage les bactéries qui peuvent être présentes ». Sans oublier de se laver les mains après les avoir manipulé.

CIM Internet