Paris Match Belgique

Cette position de yoga qui pourrait bien vous rafraîchir pendant la canicule

yoga

Pour cette position de yoga, il suffit de respirer. | © Tim Goedhart/Unsplash

Santé

Le Shitali est une technique de yoga simple qui agit directement sur les zones du cerveau responsables de la régulation de la température.

La seconde vague de chaleur de l’été est là et, avec elle, un lot de bons conseils pour tenter de survivre à la canicule. Douche, eau à gogo, ventilateur, repas légers et maison fraîche, tout y passe. Et si vous avez tout essayé et que rien ne fonctionne, on a encore une petite idée pour vous : pourquoi ne pas tester le yoga ? Il existe, dans le hatha yoga, une position qui a pour but de nous rafraîchir et nous détendre, c’est le shitali. Et pour la pratiquer, pas besoin d’un tapis et de vous exposer les fesses en l’air. Elle ne se fait qu’avec la langue et peut se pratiquer n’importe où et n’importe quand.

Lire aussi > Voici comment (mieux) gérer la canicule au volant 

Notre propre clim’

Pour réaliser l’exercice, il faut pouvoir faire un « rouleau » avec votre langue, comme une sorte de gouttière qui amènera l’air dans la bouche. Si vous n’y parvenez pas, vous pouvez simplement poser le bout de votre langue contre vos dents du haut. La bouche est fermée autour de ce petit canal. Il vous suffit ensuite d’inspirer profondément et d’expirer par le nez, la bouche étant fermée.

« En entrant dans la bouche, l’air aspiré est projeté en haut du palais, lui-même en contact avec la fosse nasale et l’arrière de la bouche. Cet air va indirectement stimuler et rafraîchir les noyaux centraux du cerveau, le thermostat de la régulation thermique du corps. Rafraîchie, cette zone régule mieux notre chaleur corporelle en nous faisant transpirer, et cela nous évite notamment le mal de tête », explique Jocelyne Borel-Kuhner, médecin yoga-thérapeute au Centre hospitalier René-Dubos (Pontoise, Ile-de-France) au Figaro.

L’air qui entre active également la salivation ce qui rend notre bouche plus fraîche et hydratée. Pour que la pratique soit optimale et afin d’en ressentir véritablement les effets, les experts préconisent de réaliser 5 à 10 respirations shitali et, ce, une dizaine de fois par jour.

Des effets relaxants

En 2014, une étude publiée dans le Journal of Pharmacy a souligné les bienfaits de la respiration shitali. L’activité dans le cerveau des volontaires ont été analysés grâce à des électroencéphalogrammes. « Nos résultats ont montré que la pratique de Shitali et Shitkari est bénéfique pour le corps et l’esprit, comme l’indiquent la diminution notable de la puissance de la bande bêta et l’augmentation de la puissance des bandes alpha, delta et thêta », expliquent les scientifiques qui considèrent que ces variations dans les rythmes cérébraux traduisent un état de relaxation amplifié lorsque les participants pratiquent la Shitali

La bande bêta est généralement visible dans un cerveau très concentré, attentif ou en train de résoudre un problème, par exemple. Il traduit un état de peur ou d’anxiété. A contrario, les bandes alpha et delta sont observées dans les cerveaux calmes. « Ces deux types de respirations (…) régulent la température du corps et modifient les fonctions de zones importantes du cerveau (…). Elles réduisent également l’excitation mentale et émotionnelle », explique encore l’étude.

CIM Internet