Paris Match Belgique

Never too old : De plus en plus de seniors pratiquent le binge drinking

seniors

Image d'illustration.

Santé

Aux États-Unis, les jeunes ne sont pas les seuls adeptes de cette cette pratique, qui consiste à boire beaucoup d’alcool en peu de temps.

La consommation excessive d’alcool en un court laps de temps a la cote chez les seniors américains. Souvent associée aux soirées étudiantes où l’alcool coule à flot dans des immenses gobelets rouges, le binge drinking touche en effet toutes les générations. Selon une étude publiée le 31 juillet dans le Journal de la société gériatrique américaine et repérée par Quartz, les 65 ans et plus sont de plus en plus nombreux à s’adonner à cette pratique. Entre 2015 et 2017, 10,6 % des seniors américains interrogés ont déclaré avoir consommé une importante quantité d’alcool en très peu de temps au cours du dernier mois, indiquent les chercheurs de l’Université de New York. Ce chiffre est le plus élevé des dix dernières années, selon une étude distincte menée par une équipe composée des mêmes auteurs.

Lire aussi > Le binge drinking nuit à votre sommeil

À titre de comparaison, entre 2005 et 2006, 8,1 % des seniors déclaraient avoir participé à une telle beuverie : le chiffre a donc bondi de 2,5 % en une dizaine d’années. En prenant en compte l’augmentation du nombre de personnes de plus de 65 ans vivant aux États-Unis – qui est passée de 36,6 millions en 2005 à 49,2 millions en 2016 précise Quartz, les chiffres bruts sont encore plus dramatiques. « À l’échelle des résultats de l’enquête, cela signifie qu’environ 3 millions de séniors américains ont pratiqué du binge drinking en 2005, contre plus de 5 millions en 2016″.

Davantage les hommes que les femmes

Les chercheurs ont défini le « binge drinking » à partir de cinq verres d’affilée pour les hommes, quatre pour les femmes. Une seule soirée de binge drinking n’est pas fatale, mais si elle devient une habitude, cette pratique peut devenir dangereuse pour la santé, rappelle Quartz. Boire beaucoup d’un coup est plus néfaste pour le foie que de consommer la même et petite quantité sur plusieurs jours. Dans cette étude, les hommes étaient plus susceptibles de consommer de l’alcool que les femmes. Ils étaient également plus nombreux à fumer des cigarettes ou du cannabis.

L’étude n’explique pas quelles sont les raisons qui poussent de plus en plus de personnages âgées à boire de cette manière. Interrogée par le magazine, Susan Messina, directrice adjointe des Services dédiés aux seniors au sein de la ville de Washington, avance que les personnes isolées sont plus enclines à boire davantage. Mais impossible de déterminer si le fait de boire de l’alcool en est la cause ou l’effet.

Mots-clés:
seniors binge drinking
CIM Internet