Paris Match Belgique

Les matières grasses VS le sucre : Qui est vraiment le plus mauvais ?

gras

50 % des donuts sont du sucre (glucides), et 25 % sont du gras (lipides). | © Pixabay / Edward Lich

Santé

Contrairement à ce que les scientifiques disaient dans les années 60, les matières grasses ne seraient pas les seuls moutons noirs de notre alimentation. En plus de son aspect addictif, le sucre est également très dangereux, si ce n’est plus.

 

La surconsommation de matière grasse est mauvaise pour la santé, on le sait bien. Cependant, on parle beaucoup moins des défauts du sucre tout aussi dangereux, voire plus. En 2016, le magazine médical JAMA Internal Medicine mettait en lumière des rapports prouvant que des scientifiques de Harvard avaient été payés dans les années 60 pour changer les conclusions de leurs rapports. L’étude accusait la matière grasse d’être responsable des maladies cardio-vasculaires, tout en disculpant le sucre, comme le rappel Le Point.

Lire aussi > Pendant ce temps en France, Coca-Cola offre des millions aux professionnels de la santé

Le lobby du sucre a si bien protégé son produit que, maintenant encore, nous pensons à manger moins gras, mais pas forcément moins sucré. « Notre étude est importante parce que le débat sur les méfaits du sucre et des graisses saturées continue aujourd’hui », expliquait Stanton Glantz, coauteur du rapport, auprès du New York Times. En conséquence, beaucoup de personnes à cette époque ont commencé à manger moins gras mais plus sucré aux États-Unis, ce qui serait à l’origine de l’épidémie d’obésité selon Stanton Glantz.

Du sucre caché

Aujourd’hui, même en faisant attention à ce que l’on mange, on n’est pas à l’abri de sucre caché dans notre alimentation. Alors que l’Organisation Mondiale de la Santé conseille la consommation journalière de 50g de sucre (voire 25g), elle est, en réalité, bien plus élevée. Même si le sucre est naturellement présent dans certains aliments (notamment les fruits), on le retrouve aussi dans beaucoup de produits industriels, et parfois même dans certains que l’on pensait salés.

Comme on vous le présentait il y a 5 mois, le compte Instagram « Sucrez vos fraises » vous aidera à trouver les sucres présents dans votre alimentation. En prenant en photo le produit et les carrés de sucres équivalents, vous ne vous laisserez plus avoir par des céréales muesli, de la sauce tomate, ou de la purée. Il faut toujours faire attention à l’étiquette des produits.

 

View this post on Instagram

 

Bonsoir tout le monde, l’analyse porte ce soir sur ce muesli croustillant aux fruits rouges de la marque « Terre et céréales bio ». ✅ Dans ce paquet de 500g de muesli, on retrouve 115g de sucre soit l’équivalent de 23 carrés. 🍭🍬 Une petite partie provient des fruits présents dans la recette, cependant la majorité est du sucre ajouté ici.👍 En terme de proportion cela représente 23% du produit total.✅ Nous avons volontairement pris tout le paquet pour vous faire prendre conscience que le bio ne signifie pas forcément sans sucres ou allégés en sucre.💯 Bien évidemment cela est à adapter en fonction des portions et de vos besoins! Les études montrent que la consommation de produits bio est en hausse. C’est votre cas ?? Bonne soirée la team #sucrezvosfraises 🥰 #sucre #biologique #muesli #cereales #dietetique #mangersain #alimentationsaine #sante #nutrition #dietetique #naturopathe #fruits #healthyfood #food #mangerbouger #mangermieux

A post shared by Sucrez Vos Fraises (@sucrezvosfraises) on

Concernant les matières grasses, il est recommandé d’être vigilant sans pour autant s’en priver. En effet, il faut différencier les « graisses saturées » et les « acides gras insaturés ». Alors que les premiers provoquent un taux élevé de « mauvais » cholestérol, les acides gras insaturés sont essentiels à l’organisme et peuvent aider à réduire le taux de cholestérol. Il est donc préférable de faire attention à son alimentation, sans pour autant délaisser certains apports, essentiels pour le bon fonctionnement de notre corps.

Lire aussi > Mauvaise nouvelle : Il ne faudrait pas manger (trop) gras en hiver

CIM Internet