Paris Match Belgique

Ce que la sieste peut faire (de bien) à la santé cardiaque

sieste santé cardiaque

Image d'illustration. | © Unsplash / Ömürden Cengiz

Santé

À condition qu’elle soit pratiquée avec modération.

Ok, allez-vous penser, on savait déjà que la sieste quotidienne était aussi efficace qu’un médicament contre l’hypertension. On vous avait également parlé de son effet bénéfique (et primordial) au travail. Mais c’était sans se douter qu’elles pouvaient également diminuer le risque de crise cardiaque et d’accident vasculaire cérébral (AVC).

Une nouvelle étude suggère que la sieste – pratiquée avec modération – peut être bénéfique pour la santé cardiaque. Dans un rapport publié dans la revue scientifique Heart, des chercheurs suisses démontrent que les adultes qui font une à deux siestes par semaine présentent moins de risques de souffrir de problèmes cardiaques, comme les crises cardiaques, les AVC ou les insuffisances cardiaques.

Fréquence régulière

En étudiant le cas d’environ 3 500 personnes âgées de 35 à 75 ans pendant huit années, l’équipe de chercheurs de l’Université de Lausanne ont découvert que celles qui s’octroyer une sieste une à deux fois par semaine avaient un risque moins élevé de présenter des troubles cardiovasculaires. Ces courtes périodes de repos occasionnelles peuvent ainsi être un moyen précieux de soulager le stress et de compenser le manque de sommeil nocturne, protégeant ainsi la santé du cœur, indique le rapport relayé par le TimeLa privation de sommeil étant un facteur de risque connu pour des problèmes tels que l’obésité, le diabète, l’hypertension artérielle, les accidents vasculaires cérébraux, les maladies cardiaques ou encore la détresse mentale.

Lire aussi > Réussir sa sieste avec les hypnotiseurs de Youtube

L’étude pointe néanmoins une exception pour les personnes âgées de plus de 65 ans – tout comme celles qui souffrent d’apnée du sommeil – pour qui la sieste semble ne rien changer à la santé cardiaque. « Il serait prématuré de conclure au bien-fondé de la sieste pour maintenir une santé cardiaque optimale », nuancent les auteurs de l’étude qui selon eux « contribue au débat actuel sur les implications sur la santé de la sieste et suggère que cela pourrait être une question de fréquence en plus que de durée », ajoutent-ils. Et si leurs recherches ne précisent pas combien de temps devrait durer la « sieste idéale », la plupart des experts conseille de ne pas dépasser les 20 minutes afin de profiter de tous ses bienfaits.

 

CIM Internet