Paris Match Belgique

Journée mondiale de l’AVC : Comment le détecter rapidement

AVC

La paralysie et le trouble de la parole sont des symptômes de l'AVC. | © Unsplash / Bruno Aguirre

Santé

Les accidents vasculaires cérébraux ne sont pas anodins. Une personne sur 6 dans le monde aura un jour un AVC. À l’occasion de la journée mondiale qui lui est dédiée, on apprend une fois pour toute des réflexes qui pourraient sauver des vies.

 

Chaque jour en Belgique, 52 personnes sont victimes d’un accident vasculaire cérébral. Les conséquences d’un AVC peuvent être très lourdes comme la paralysie d’un côté du corps, des troubles du langage, de la vue, de la marche… Concrètement, un AVC survient lorsque le flux sanguin rencontre un caillot qui bloque son passage vers les différentes parties du cerveau.

Détecter les signes et bien réagir

Lors d’un AVC, le cerveau perd environ 2 millions de neurones chaque minute, c’est pourquoi le détecter le plus rapidement possible et prévenir les secours est essentiel. Voici une liste de quelques signes fréquents lors d’un AVC :

  • Un brusque engourdissement du corps,
  • Une perte de sensibilité d’un membre,
  • Des tremblements, voire la paralysie d’une partie du corps,
  • Une perte d’équilibre,
  • Un mal de tête soudain et intense,
  • Une perte soudaine de la vue,
  • Des troubles de la parole

Lire aussi > L’effet inquiétant des boissons « light » sur les risques d’AVC

Face à ces signes, il faut réagir vite. Si vous avez des doutes, le test VITE pourra vous aider à savoir s’il s’agit réellement d’un AVC.

Visage paralysé : Demandez à la personne de sourire et vérifiez si la bouche dévie.
Inertie d’un membre : Demandez lui de tendre les deux bras et soyez attentif à une perte de motricité.
Trouble de la parole : Parlez avec la victime afin de vérifier si elle n’a pas des difficultés à s’exprimer.
En urgence appeler les secours, pour limiter le plus rapidement possible les séquelles.

 

CIM Internet