Paris Match Belgique

Le manque de sommeil augmente le niveau de stress émotionnel

Une bonne nuit de sommeil pourrait réduire le stress

Une bonne nuit de sommeil pourrait réduire le stress. | © Pexels / Ivan Oboleninov

Santé

Selon une étude américaine, un sommeil insuffisant amplifie le niveau d’anxiété jusqu’à un tiers. Cette avancée devrait permettre d’innover dans ce domaine, maintenant que nous savons de quel type de sommeil nous avons besoin pour calmer le cerveau trop stressé.

 

Des chercheurs de l’Université de Californie à Berkeley ont récemment mené une enquête pour explorer comment un mauvais sommeil peut affecter le bien-être mental d’une personne, révèle le journal The Independent. Près de 330 personnes âgées de 18 à 50 ans ont été évaluées pour l’étude, qui a été publiée dans la revue scientifique Nature Human Behaviour.

Pour la première partie de l’étude, les chercheurs ont utilisé l’IRM et la polysomnographie (une étude du sommeil) pour mesurer les ondes cérébrales de 18 jeunes adultes pendant qu’ils regardaient des vidéos émouvantes, une fois après une bonne nuit de sommeil et une autre fois après une nuit sans sommeil. Les scientifiques ont par la suite demandé aux participants de remplir un questionnaire qui évaluait leur niveau de stress. Ils ont ainsi découvert qu’après une nuit de sommeil agité, le cortex préfrontal médian dans le cerveau – ce qui aide à soulager l’anxiété – ne fonctionnait pas normalement. Pendant ce temps, les pôles émotionnels plus profonds du cerveau se sont révélés trop actifs. Ces résultats ont été reproduits dans une autre étude portant sur 30 personnes dans la vingtaine, la trentaine et la quarantaine.

Lire aussi > Voici la pire des positions pour dormir

De plus, une étude en ligne qui a mesuré les niveaux de sommeil et d’anxiété de 280 jeunes et personnes d’âge moyen a été réalisée sur une période de quatre jours. L’équipe a découvert que la quantité et la qualité du sommeil des participants leur permettaient de prédire quel serait leur niveau de stress le lendemain.

Jusqu’à 30 % de stress supplémentaire

Dans l’ensemble, l’étude a conclu qu’un mauvais sommeil peut augmenter le niveau de stress émotionnel d’une personne jusqu’à 30 pour cent. Le professeur Matthew Walker, auteur principal de l’étude, a déclaré que les chercheurs ont été en mesure d’identifier « une nouvelle fonction du sommeil profond, celle qui diminue l’anxiété du jour au lendemain en réorganisant les connexions dans le cerveau ». « Sans sommeil, c’est presque comme si le cerveau appuyait trop fortement sur la pédale d’accélérateur émotionnel, sans avoir assez de frein », dit-il.

Lire aussi > Sommeil : Ce détail qui vous empêchera de prendre bêtement du poids

Le docteur Eti Ben Simon, du Centre for Human Sleep Science de l’université et directeur principal de l’étude, a déclaré que cette découverte « suggère que le manque de sommeil amplifie les niveaux d’anxiété et, inversement, que le sommeil profond aide à réduire ce stress ». « Les personnes souffrant de troubles anxieux déclarent régulièrement avoir des troubles du sommeil, mais l’amélioration du sommeil est rarement considérée comme une recommandation clinique pour réduire l’anxiété », a ajouté le Dr Simon. « Notre étude n’établit pas seulement un lien causal entre le sommeil et l’anxiété, mais elle identifie le type de sommeil profond dont nous avons besoin pour calmer le cerveau trop stressé. »

Selon le Sleep Council britannique, les adolescents âgés de 12 à 18 ans ont besoin de huit à neuf heures de sommeil par nuit, tandis que les adultes devraient avoir entre sept et neuf heures de sommeil par nuit. Une étude récente menée par le Pennsylvania State College of Medicine a révélé qu’un sommeil de moins de six heures par nuit pourrait doubler le risque de décès prématuré chez les personnes atteintes de maladies chroniques.

Lire aussi > La norme de huit heures de sommeil est un mythe

CIM Internet