Paris Match Belgique

Les heures supplémentaires auraient des conséquences insoupçonnées sur notre physique

les heures supplémentaires au boulot pourraient vous faire grossir.

Les heures supplémentaires ont beau faire "très bon genre", ce n'est pas elles qui vont contribuer à vous faire perdre du poids. | © Unsplash / Glenn Carstens-Peters

Santé

Mauvaise nouvelle pour les employés modèles, une étude révélerait une étroite corrélation entre heures supplémentaires au boulot et augmentation de votre masse corporelle. Pourquoi et comment ? 

 

Les heures supplémentaires ont beau faire « très bon genre », ce n’est pas elles qui vont vous encourager à perdre du poids. On aurait pourtant tendance à penser le contraire. Sauter le repas pour continuer à travailler derrière son ordinateur, n’est-ce pas l’allié minceur idéal ? Que nenni, les heures sup’ contribueraient en réalité à augmenter notre Indice de Masse Corporelle (IMC).

Lire aussi > Le café pourrait aider à perdre du poids

C’est le GQ allemand qui a partagé en premier l’étude intitulée « Longues heures de travail et changement de poids corporel » publiée dans la revue scientifique Nature. Cette dernière se penche sur le danger causé par les heures supplémentaires : la prise de poids.

En effet, un groupe de scientifiques européens s’est penché sur le cas de 122 000 participants. Précisons qu’au préalable, ces scientifiques avaient analysé les résultats de 19 études antérieures menées dans des pays d’Europe, des États-Unis ou d’Australie. Ils ont ainsi découvert que les personnes avec un poids normal avaient des risques beaucoup plus élevés de surpoids s’ils suivaient de longues heures de travail. Chez les personnes déjà en surpoids, en revanche, les heures sup’ n’ont pas mené au stade supérieur de l’obésité.

Les personnes en poids normal sont les plus à risque

Les personnes les plus à risque concernent donc avant tout les personnes qui ont un poids normal et qui font des heures supplémentaires au travail. Ceci entraîne bien sûr d’autres risques pour la santé, comme le diabète de type 2 et les maladies cardiovasculaires.

Lire aussi > Pourquoi il ne faut surtout pas se lancer dans un régime express avant les fêtes

Dans leur étude, les scientifiques ont également tenu compte des autres facteurs liés à notre mode de vie et susceptibles de nous faire prendre du poids. Parmi ceux-ci, les maladies chroniques, la détresse psychologique, le tabagisme, les insomnies. « Ainsi, bien que faible, l’association entre les longues heures de travail et la prise de poids semble solide ».

Mais quelles en sont les raisons concrètes ? Premièrement, les longues périodes de position assise (de nombreuses professions sont sédentaires aujourd’hui), le trop peu d’exercice physique, l’alimentation malsaine. « Les personnes ayant de longues heures de travail peuvent ne pas avoir les ressources, le temps ou l’énergie pour adopter un mode de vie sain », explique l’étude. « Les travailleurs à temps partiel – ayant potentiellement plus de temps – semblaient avoir un risque plus faible de gain de poids dans notre méta-analyse ».

Le lien entre heures sup' et prise de poids.

Unsplash / William Iven

CIM Internet