Paris Match Belgique

Pourquoi dort-on parfois moins bien en hiver ?

Ce phénomène est lié à une habitude de saison pourtant facile à éviter. | © Unsplash / Doğukan Şahin

Santé

Vous avez peut-être remarqué que vous vous réveillez plus facilement en hiver et avez un peu plus de mal à vous endormir ? Ce phénomène est lié à une habitude de saison pourtant facile à éviter.

 

Dès que les températures diminuent, nous prenons l’habitude d’allumer le chauffage dans nos pièces de vie afin de passer l’hiver au chaud. Pourtant, cette pratique pourrait être préjudiciable à votre sommeil et à votre organisme. On vous explique pourquoi.

Lire aussi > Voici la pire des positions pour dormir

Température du corps

Avant de vous endormir, la température de votre corps va se réguler et perdre entre 1°C et 1,5°C. Ce phénomène totalement naturel risque d’être largement ralenti si vous surchauffez votre chambre. Résultat, vous prendrez beaucoup plus de temps à trouver le sommeil. Mais ce n’est pas tout, cette chaleur peut aussi induire des réveils « intra-sommeil » qui vont vous faire passer des nuits entrecoupées et donc vous empêcher de récupérer correctement.

Question de dosage

Le but n’est pas de complètement éteindre votre chauffage et de dormir dans un igloo jusqu’au restant de l’hiver. Car, à l’inverse, une chambre trop froide vous empêchera de dormir en forçant votre corps à produire de la chaleur pour se réchauffer avant de vous endormir.

Lire aussi > Pourquoi vous ne devriez jamais dormir avec un verre d’eau à côté de votre lit

On garde donc son radiateur allumé si les températures le justifient. Tout est une question de dosage et de bonne température. Selon les recherches du Dr Muzet de l’Institut National du Sommeil et de la Vigilance (INSV), la température idéale pour dormir serait de 18°C.

Unsplash / GRÆS Magazine
CIM Internet