Paris Match Belgique

Les vegan ont une gueule de bois bien plus catastrophique que les mangeurs de viande (c’est la science qui le dit)

gueule de bois vegan

Image d'illustration. | © Block Entertainment.

Santé

Un conseil donc pour ce 31 décembre : offrez-vous un petit bout de gras avant minuit.

Hyper tendance, le véganisme est devenu un véritable mode de vie basé sur le refus de l’exploitation et de la souffrance de nos amies les bêtes. Il interdit à ses apôtres de manger des produits d’origines animales, de porter de la fourrure, du cuir, de la laine ou de la soie. Il interdit aussi de consommer des produits testés sur les animaux (produits d’entretiens, cosmétiques…) et, bien entendu, de manger quoi que ce soit ayant une provenance animale . Un choix de vie pas toujours facile à mettre en pratique, tant notre société de consommation repose sur l’exploitation de la faune par l’être humain. Mauvaise nouvelle pour les vegan : une nouvelle étude nous apprend qu’ils sont moins enclins à supporter la gueule de bois. Un fardeau de plus à supporter.

Lire aussi > Le lien épatant entre érections et régime vegan

Une injustice

Précisons avant tout qu’il y a deux nutriments qui se trouvent dans de nombreux aliments mais sous une forme particulièrement concentrée dans la viande et les produits animaux : le zinc et la vitamine B3 (aussi appelée acide nicotinique). Pour cette raison, bien qu’elles ne soient pas déficientes en tant que telles, les personnes qui ne mangent pas de viande ont des niveaux de zinc et de B3 inférieurs au reste de la population. Pas d’inquiétude, il n’existe pas de danger majeur pour votre santé. Mais ces deux nutriments valent semble-t-il tout l’or du monde lorsqu’il est question de vaincre une gueule de bois.

C’est ce qu’il ressort d’une étude de l’Université d’Utrecht aux Pays-Bas et relayée par The Independent. Le zinc et la vitamine B3 jouent tous deux un rôle clé dans le métabolisme de l’alcool. Concrètement, le processus de décomposition de l’alcool s’accélère quand votre organisme est riche de ces deux nutriments.

L’étude a pris des sujets âgés de 18 à 30 ans, leur a demandé de se saouler et a évalué leur gueule de bois le lendemain par rapport aux données détaillées de leur régime alimentaire (à ne pas reproduire chez soi). Et, comme l’explique l’auteur, « les résultats montrent que l’apport en acide nicotinique et en zinc était associé de façon négative et significative à la dureté de la gueule de bois en général« .

Lire aussi > Meghan Markle : Son secret vegan pour retrouver la ligne après Archie

Vous êtes prévenus : il vous faudra donc faire un choix cornélien entre sauver la planète et trop arroser vos soirées.

CIM Internet