Paris Match Belgique

Des scientifiques ont trouvé une solution pour éviter les fractures quand on tombe

Des scientifiques ont trouvé une solution pour éviter les fractures quand on tombe

En cas de chute, la fracture est presque inéluctable. | © Unsplash / Tyler Nix

Santé

Les trottoirs pourraient bientôt avoir la même texture que les plaines pour enfants.

 

En Belgique, on recense environ 15 000 fractures du col du fémur chaque année, et la plupart du temps, c’est une chute qui provoque cette blessure. Conscients de cette réalité, des scientifiques se sont intéressés à une méthode qui pourrait bien réduire ces chiffres, annonce le Daily Mail.

Lire aussi > 10 conseils pour vous mettre au vélo cet hiver

Des scientifiques américains sont en train de mettre au point un nouveau type de chaussée, plus souple. Cette mystérieuse solution serait constituée de caoutchouc recyclé, ce qui donnerait au sol une texture plus « molle », et pourrait réduire potentiellement les blessures des passants qui chutent malencontreusement. Le principe serait finalement le même que celui des plaines de jeux pour enfants : un sol qui adsorbe mieux les chutes pour éviter que la personne ne se blesse.

Le sol dans les plaines de jeux adsorbe mieux les chutes pour éviter que les enfants ne se blessent.
Le sol dans les plaines de jeux adsorbe mieux les chutes pour éviter que les enfants ne se blessent. © Pixabay / cherylt23

« Des milliers de vies pourraient être sauvées »

Présenté à la conférence annuelle de l’Association américaine pour l’avancement de la science à Seattle, le projet SaferUp est déjà vu comme une mini-révolution. Sur une chaussée classique, une chute de seulement 20 centimètres comporte 90 % de risque de blessure à la tête, et 55 % de risque de blessure grave, révèle le Daily Mail. Actuellement testé en Suède, ce nouveau type de revêtement adsorbe considérablement les chocs et réduit les risques de fractures. Selon une docteure suédoise, le Dr Viveca Wallqvist, « des milliers de vies pourraient être sauvées » grâce à ce revêtement, dans tous les pays du monde.

Plus spécifiquement, les chaussées sont normalement constituées à 95 % d’un agrégat de roche, de sable et de gravier, et à 5 % de bitume, un matériau épais ressemblant à du goudron. Pour cette nouvelle version moins « à risque », les scientifiques fabriquent de l’asphalte composé à 60 % de caoutchouc, à partir de pneus recyclés.

Mots-clés:
santé Fractures
CIM Internet