Paris Match Belgique

Coronavirus : 8 pays d’Amérique latine coordonnent leur action (et donnent une petite leçon à l’Europe)

coronavirus amérique latine

Des gardes colombiens postés à la frontière avec le Venezuela. | © Schneyder MENDOZA / AFP.

Santé

Huit pays d’Amérique latine, membres de l’alliance régionale PROSUR, ont décidé de coordonner leur réponse contre la pandémie du coronavirus Covid-19, a annoncé le président de l’Equateur Lenin Moreno.

Alors qu’en Europe la cacophonie semble régner sur les mesures à adopter face à la propagation du virus – la France est en lockdown total et a fermé ses frontières, la Belgique pas encore, les Pays-Bas veulent adopter la stratégie de l’immunité collective -, huit pays d’Amérique latine semblent eux avoir trouvé une formule commune pour lutter contre la crise.

Lire aussi > Coronavirus : voici 4 façons de réduire votre anxiété pendant le lockdown

L’Equateur, le Brésil, l’Argentine, le Chili, le Paraguay, la Colombie, le Pérou et la Guyane ont décidé d’unifier les mesures pour l’entrée des personnes entre chaque pays, a indiqué Lenin Moreno, le président équatorien, sur Twitter.

Lutte contre les fake news et gel des prix

Il a ajouté que les pays mèneraient « des campagnes pour faire face à la désinformation, aux messages biaisés et aux fake news« , et allaient « établir des protocoles d’achats conjoints pour éviter la spéculation sur les prix« .

PROSUR a été formé l’an passé en tant qu’alternative à l’UNASUR, fondé en 2008 à l’initiative des anciens présidents du Brésil Luiz Inacio Lula da Silva et du Venezuela Hugo Chavez.

Lire aussi > Combien de temps le coronavirus survit-il dans l’air et sur les surfaces ?

Cette alliance des 12 membres avait été créée pour faire la promotion de l’intégration régionale comme réponse à l’influence américaine, mais a été troublée par des divisions politiques, notamment au sujet des difficultés politiques et économiques du Venezuela, dont la situation est jugée très préoccupante. Le système de santé totalement défaillant depuis des mois n’augure rien de bon pour ce dernier, qui ne parvient déjà pas à faire face aux épidémies de paludisme, tuberculose et rougeoles.

Avec Belga

CIM Internet