Paris Match Belgique

Covid-19 : Le point sur les règles du confinement en Belgique

Sophie Wilmès

La Première ministre a prêté serment ce mardi. | © Belga

Santé

Les mesures prises en Belgique ont été renforcées suite au Conseil national de sécurité ce mardi soir.

 

La décision est tombée ce mardi soir : la Belgique sera en confinement total à partir de ce mercredi 18 mars à midi et jusqu’au dimanche 5 avril compris. Le conseil national de sécurité s’était rassemblé à partir de 16h et a fait part de ses décisions vers 20h30 au 16 rue de la Loi. Des mesures avaient déjà été prise les 10 et 12 mars derniers et cette dernière salve est plutôt un renforcement des mesures actuelles. Les autorités espèrent que ce seront les dernières à prendre.

Lire aussi > Et si le confinement était l’opportunité de nous réinventer ?

Des mesures renforcées

Sans parler de lockdown stricto senso, les autorités ont plutôt choisi de faire appel au sens civique des citoyens en espérant que cela aura des effets notoires sur le ralentissement de la propagation de l’épidémie. La Première ministre qui a prêté serment ce mardi même, les représentants des entités fédérées, les scientifiques et les experts médicaux qui ont participé au Conseil national de sécurité de ce mardi soir optent plutôt pour un renforcement des mesures annoncées.« Ces décisions sont très difficiles et n’ont pas été prises à la légère. Elles ont été prises parce que l’évolution de la situation nous y oblige », a déclaré Sophie Wilmès lors de la conférence de presse.

Concrètement, voici ce qui change.

Tous les citoyens doivent rester chez eux afin d’éviter tout contact avec le monde extérieur et, ce, à deux exceptions près : pour se rendre au travail ou pour les déplacements indispensables. C’est-à-dire pour aller chez le médecin, faire ses courses alimentaires, aller à la poste, à la banque, à la pharmacie, faire le plein d’essence ou se rendre chez des personnes dans le besoin.

Les activités en plein air sont autorisées « et même recommandées ». Elles doivent se faire seul ou avec un membre de la famille vivant sous le même toit ou un ami tout en veillant à respecter les distances de sécurité recommandées. Hormis ces exceptions, tous les rassemblements sont strictement interdits.

Lire aussi > Coronavirus : La course contre la montre pour trouver un vaccin

Travail

Les entreprises indépendamment de leur taille devront organiser le travail à domicile pour toutes les fonctions pour lesquelles c’est possible. Si ce n’est pas possible, le travail en entreprise est autorisé à condition de respecter les règles de social distancing, tant dans l’exercice de son métier et que lorsque l’on prend les transports. Les entreprises qui ne pourront pas s’y conformer devront fermer. Si les pouvoirs publics constatent un non-respect de ces règles, les entreprises risquent de lourdes amendes voire la fermeture pure et simple si elles récidivent.

Magasins

En ce qui concerne les commerces non essentiels ils devront être fermés, même en semaine. À l’exception des magasins d’alimentation, comme c’est déjà le cas, des magasins pour animaux, des pharmacies et des librairies. L’accès aux grandes surfaces est limité à un nombre précis de clients. Pas plus d’une personne pour 10m carrés et pour une durée maximale de 30 minutes dans l’établissement. Les magasins de nuit pourront ouvrir leurs portes jusqu’à 22h et les coiffeurs ne pourront pas accepter plus d’un client par salon.

Les marchés seront fermés et les échoppes de nourriture seront autorisées uniquement là où elles sont indispensables. Les restaurants peuvent continuer à proposer de la nourriture à emporter et à livrer à domicile.

En ce qui concerne les transports en commun, ils continueront de fonctionner à condition de s’organiser pour que les mesures de distanciation sociale soient garanties. Les voyages non indispensables en dehors de la Belgique sont interdits jusqu’au 5 avril. On ne parle pas pour autant d’une fermeture des frontières belges mais il est quand même fortement déconseillé de se déplacer au sein de l’espace Schengen.

La situation dans les écoles reste inchangée car « il faut maintenir l’encadrement des enfants dont les parents travaillent dens les secteurs essentiels ». Les crèches aussi resteront ouvertes.

1 243 personnes infectées

« Je suis consciente de l’effort et je mesure sa difficulté mais cet effort est indispensable, c’est notre meilleure chance de mettre le plus rapidement possible cette épreuve derrière nous », a conclu Sophie Wilmès. Et si elle parle de distanciation sociale, elle veut bien dire de manière physique et non de se couper de ses proches. Au contraire, il faudra « faire preuve de solidarité. Veillez à ce que vos proches se sentent bien. En 2020 on a les technologies nécessaires pour cela ». « Prenez soin de vous et des autres ».

Pour rappel, ce mardi soir, la Belgique comptait officiellement 1 243 personnes infectées, (756 en Flandre 303 en Wallonie et 153 cas à Bruxelles). On compte aussi 15 personnes qui ont été guéries mais malheureusement 10 personnes sont décédées.

CIM Internet