Paris Match Belgique

Coronavirus : La distance de sécurité entraîne un renouveau des cinémas drive in aux États-Unis

drive in coronavirus

Image d'illustration. | © PAUL J. RICHARDS / AFP.

Santé

Quand aller au cinéma devient trop dangereux à cause des risques de contamination, certains Américains ne se contentent pas de regarder les films à la maison. Beaucoup se retournent vers les « drive in », ces cinémas en plein air où l’on regarde le film depuis sa voiture.

Spécialité quelque peu anachronique des États-Unis, ces lieux voient en effet leur fréquentation augmenter depuis plusieurs semaines selon le Los Angeles Times. Le Paramount-Drive In de la ville californienne a ainsi doublé le nombre de billets vendus le mardi 17 mars. Les habitants du pays qui ont compris ce que signifiait le terme « distanciation sociale » profite en effet de ce moyen de sortir avant qu’un éventuel confinement ne soit appliqué à l’échelle nationale.

Lire aussi > Quelques conseils pour parler du coronavirus aux enfants

Profiter d’un film sans la parano

Rien n’empêche pour le moment ces cinémas d’ouvrir dans plusieurs États, comme en Californie – qui a cependant décidé d’un confinement cette nuit, ce qui devrait conduire en toute logique à leur fermeture – ou dans le Kansas, du moment qu’ils respectent des règles sanitaires de base. « Ça a été une respiration pour les familles et les adultes qui cherchaient une évasion de leur maison », a confié au LA Times une spectatrice après sa séance. « Personne n’est autour de nous, et nous pouvons profiter du films sans se sentir paranoïaque quand quelqu’un tousse », explique un autre.

Lire aussi > « Chinese virus » : Le (gros) détail raciste capté dans les notes de Trump

Certains drive in se posent cependant la question de leur ouverture. Alors que les rassemblements de plus de 50 personnes sont appelés à être annulés dans les prochaines semaines par le Centre pour le contrôle et la prévention des maladies, certains propriétaires estiment qu’ils ne sont pas un lieu confiné. Ils s’estiment dans une « zone grise », et donc pas concernés par la demande. La question pourrait être tranchée pour eux dans les jours qui viennent si un confinement est mis en place.

CIM Internet