Paris Match Belgique

La créativité ne vient pas seulement du côté droit de notre cerveau

La créativité ne vient pas que de l'hémisphère droit du cerveau

Si vous faites de la guitare depuis des années, vous utilisez probablement le côté gauche de votre cerveau en cas d'improvisation | © Pexels / 42 North

Santé

Que vous utilisiez le côté gauche ou droit de votre cerveau correspond au fait que vous êtes débutant ou expert dans un domaine.

 

Selon une idée largement répandue, la population se diviserait en deux catégories : les personnes créatives et émotionnelles, qui utilisent plus leur cerveau droit, et les personnes avec un raisonnement logique et rationnel, qui utilisent plus l’hémisphère gauche de leur cerveau. Cependant, cette idée répandue et belle et bien un mythe. Les neuroscientifiques ont toujours été sceptiques face à cette idée, et cette nouvelle étude de l’université Drexel à Philadelphie leur donne raison.

Lire aussi > La musique pourrait aider le cerveau des grands prématurés à se construire

Le laboratoire de recherche sur la créativité de cette université américaine a étudié l’activité cérébrale de guitaristes de jazz durant une improvisation, rapporte Science Daily. Cette étude, publiée dans la revue NeuroImage, a découvert que la créativité était aussi bien stimulée par l’hémisphère droit du cerveau que par l’hémisphère gauche. Seule différence, la partie gauche du cerveau serait plus utilisée par des musiciens très expérimentés, à l’inverse des débutants qui utiliseraient plus leur cerveau droit. Cette découverte montre donc que la créativité est produite par le cerveau droit lorsqu’une personne est confrontée à une situation peu familière, mais qu’au contraire, elle s’appuie sur des routines de l’hémisphère gauche quand une personne a l’habitude de cette tâche.

L’hémisphère gauche, plus utilisée par les habitués

L’équipe de chercheurs a enregistré l’activité électrique du cerveau de 32 guitaristes de différents niveaux grâce à des électrodes placées sur leur cuir chevelu. Chaque musicien a improvisé six chansons, accompagnés par le même enregistrement d’une batterie, d’une basse et d’un piano. Les 192 morceaux ont ensuite été écoutés par quatre musiciens experts en jazz. Ils ont notamment analysé la créativité de chaque morceau.

Les chercheurs ont ensuite comparé les résultats de l’électroencéphalogramme pour les meilleures performances, et pour les moins créatives. Pour les performances reconnues comme très créatives, les résultats montraient une plus grande activité dans les zones postérieures de l’hémisphère gauche du cerveau ; pour les performances moins bien notées, ce sont les zones frontales de l’hémisphère droit qui étaient plus actives.

Bien que l’on pourrait croire que ces résultats montrent tout simplement que les meilleures performances sont le résultat de l’hémisphère gauche, et les moins bonnes de l’hémisphère droit, les chercheurs affirment que cette réflexion est trompeuse. Il faut tenir compte selon eux de l’expérience du musicien. En comparant l’activité du cerveau et le niveau du guitariste, les scientifiques se sont rendus compte que cette différence était surtout due à la différence d’expérience des participants. Les musiciens relativement inexpérimentés en matière d’improvisation utilisaient leur hémisphère droit, alors que les musiciens avec une plus grande expérience se servaient principalement sur leur hémisphère gauche.

Lire aussi > L’huile de soja serait très nocive pour le cerveau, provoquant même des modifications génétiques

« Si la créativité est définie en termes de qualité d’un produit, tel qu’une chanson, une invention, un poème ou une peinture, alors l’hémisphère gauche joue un rôle clé », explique John Kounios, co-auteur de l’étude. « Cependant, si la créativité est comprise comme la capacité d’une personne à faire face à des situations nouvelles et inhabituelles, comme c’est le cas pour les improvisateurs novices, alors l’hémisphère droit joue le rôle principal. »

La créativité ne vient pas que de l'hémisphère droit du cerveau
Cette étude ne s’applique pas seulement pour la musique. © Pixabay / Michael Pajewski

Cette découverte peut-être très utile dans différents domaines, et notamment la manière de former les gens à être créatifs dans leur secteur. Une personne experte dans un domaine aura des actions automatiques, presque inconscientes. D’un autre côté, les personnes novices auront une réaction plus consciente et délibéré, ce qui peut présenter un avantage pour ne pas prendre de mauvaises habitudes.

CIM Internet