Paris Match Belgique

On sait enfin pourquoi le sucre nous rend totalement accro

On sait enfin pourquoi le sucre nous rend totalement accro

Vous ne pouvez pas vous arrêter de manger des donuts ? C'est normal. | © Pexels / Tofros.com

Santé

Les molécules de sucre vont directement de l’intestin au cerveau, et activent le système de récompense du cerveau.

 

Lorsque vous mangez un bon beignet ou une part de gâteau au chocolat, le sucre déclenche vos papilles gustatives sur votre langue, mais pas seulement. Selon une nouvelle étude, le sucre déclencherait également une voie neurologique reliant directement l’intestin et le cerveau, révèle Science Daily.

Lire aussi > Les matières grasses VS le sucre : Qui est vraiment le plus mauvais ?

Une équipe de chercheurs américains a mené une étude sur des souris pour comprendre la différence dans notre cerveau entre le sucre et des édulcorants. Ils ont eu l’étonnante surprise que l’intestin envoyait un message au cerveau uniquement lorsque des molécules de sucre arrivaient, et non pas quand des édulcorants artificiels étaient ingérés.

Une précédente étude datant de 2008 avait déjà mis en avant ce rapport unique du sucre sur le cerveau, avec des souris qui préféraient le sucre alors qu’elles n’en avaient jamais gouté. Cette nouvelle étude dirigée par Charles Zuker, chercheur à l’Institut médical Howard Hughes, a permis de découvrir qu’une voie spécifique au sucre reliait l’intestin au cerveau. Cette découverte pourrait permettre de trouver des moyens pour calmer notre envie insatiable de sucre.

On sait enfin pourquoi le sucre nous rend totalement accro
© Unsplash / Dylan Lu

Les édulcorants artificiels n’empruntent pas le même chemin

Lors d’une précédente étude, Charles Zuker avait déjà découvert que le sucre et les édulcorants artificiels activaient le même système de perception du goût. Une fois dans la bouche, ces molécules activent les récepteurs du goût sucré sur les papilles gustatives, déclenchant des signaux qui se rendent dans la partie du cerveau qui traite le sucré.

Seulement dans cette nouvelle étude, publiée le 15 avril 2020 dans la revue Nature, l’équipe de chercheurs a découvert que le sucre et les édulcorants artificiels n’affectent pas de la même manière le cerveau. Ils ont proposé une eau avec de l’édulcorant et une eau avec du sucre aux souris. Dans un premier temps, les rongeurs ont bu les deux eaux, mais au bout de deux jours, elles ne buvaient presque exclusivement que de l’eau sucrée.

Lire aussi > Les petits pois contiennent bien plus de sucre que vous ne le croyez

Pour mieux comprendre, les chercheurs ont analysé l’activité cérébrale des souris lorsqu’elles consommaient du sucre, de l’édulcorant ou de l’eau. Ils se sont rendus compte que le sucre agissait sur une région bien particulière du cerveau. Les molécules de sucre commencent leur chemin par la paroi de l’intestin et utilisent le nerf vague qui relie directement l’intestin au cerveau. Ce circuit favorise le glucose, mais ignore les édulcorants artificiels. Cela pourrait expliquer pourquoi les molécules artificielles ne procurent pas le même attrait que le sucre. Il ignore également d’autre types de sucre, comme le fructose présent dans les fruits. Le fait qu’une molécule soit reconnue ou non par le cerveau n’est pas lié au nombre de calories, précise l’étude.

« La découverte de ce circuit permet d’expliquer comment le sucre influence directement notre cerveau pour stimuler la consommation », explique Charles Zuker. « Il expose également de nouvelles cibles potentielles et des opportunités de stratégies pour aider à réduire notre appétit insatiable pour le sucre. » Manger du sucre active le système de récompense du cerveau, ce qui fait que les humains et les souris se sentent bien, explique l’étude. Bien que le sucre ait un effet « positif » sur le cerveau, sa consommation excessive mène également à de nombreux problèmes de santé, comme l’obésité ou le diabète.

Lire aussi > Petits pots, laits, compotes : Les aliments pour bébé sont beaucoup trop sucrés

CIM Internet