Paris Match Belgique

Covid-19 : Pourquoi les diffuseurs d’huiles essentielles n’ont aucun effet contre le virus

diffuseurs huiles essentielles coronavirus

Image d'illustration. | © Unsplash / Drew L.

Santé

Irritation des yeux, de la gorge et du nez, difficultés respiratoires… Les diffuseurs à base d’huiles essentielles, censés assainir ou purifier l’air, regorgent d’effets indésirables et ne constituent en rien un rempart contre le Covid-19.

 

Arbre à thé, pin ou encore lavande. Ces parfums vous donnent la sensation d’avoir un foyer purifié contre toute épreuve et pourtant il n’en est rien. Les diffuseurs d’huiles essentielles, largement répandus dans nos maisons et censés avoir un effet bénéfique sur notre santé, sont en effet susceptibles de provoquer des effets indésirables.

Lire aussi > 4 façons de booster votre immunité selon les conseils d’une nutrithérapeute

C’est l’Agence nationale de sécurité sanitaire française qui met en garde ce mardi sur les risques encourus lorsque l’on s’expose de manière prolongée à ces diffuseurs de bonnes odeurs. En huit ans, ce sont près de 1 400 cas d’exposition symptomatique à ces produits qui ont été rapportés aux centres anti-poisons en France, rapporte l’AFP.

« Pas un moyen de lutte contre le coronavirus »

Une enquête de toxicovigilance relève des cas d’ « effets indésirables en conditions normales d’utilisation, notamment des symptômes irritatifs des yeux, de la gorge et du nez, et des effets respiratoires ».

Dans tous les cas, les huiles essentielles « ne constituent pas un moyen de lutte contre le coronavirus », rappelle l’Agence de sécurité sanitaire, relevant plusieurs utilisations « à risque » (auto-médication par utilisation d’huiles essentielles par voie orale, utilisation inappropriée pour désinfecter un masque chirurgical…).

diffuseurs huiles essentielles coronavirus
Plus nocif qu’il n’y paraît. © Unsplash / Jaron Whelan.

Elle recommande aux personnes souffrant d’affections respiratoires, ainsi qu’aux femmes enceintes ou allaitantes, de ne pas les utiliser du tout. L’avis sur les diffuseurs d’huiles essentielles de mardi fait suite à un précédent publié en 2017 sur les purificateurs d’air.

Lire aussi > Covid-19 : Comment porter et laver (efficacement) votre masque en tissu

L’Agence avait alors estimé que ces dispositifs (filtration, ionisation, sprays « assainissants »…) n’avaient pas démontré leur efficacité et pouvaient même émettre des composés « néfastes » pour la santé.

CIM Internet