Paris Match Belgique

Voici la meilleure combinaison de tissus à choisir pour réaliser son masque

masques-tissus-matière

Quelle est la matière à privilégier dans la fabrication de votre masque ? | © Unsplash / Kelly Sikkema.

Santé

Les masques FFP2 et chirurgicaux étant réservés en priorité au personnel soignant, beaucoup de citoyens se sont lancés dans la fabrication de masques.

 

De plus, à partir du 4 mai, le port du masque deviendra obligatoire dans les transports en commun pour les voyageurs à partir de 12 ans. Sur le lieu de travail, le port du masque sera lui aussi obligatoire si le respect des distances de sécurité n’est pas envisageable. Il est donc plus que jamais nécessaire de munir d’un masque en pharmacie ou d’en fabriquer un, tout simplement.

Lire aussi >  2 idées pour créer votre masque de protection sans machine à coudre

Mais quelle est la matière à privilégier ? Plusieurs études préconisent le coton associé à de la soie ou de la flanelle pour une résultat vraiment efficace. Dans une étude publiée le 24 avril dans la revue spécialisée ACS Nano, des chercheurs américains ont déterminé que l’association d’une couche de coton tissé serré et de deux couches de polyester-Spandex (matière souvent utilisée pour les vêtements de sport : leggings, tee-shirts…) était la plus efficace pour protéger des micro-gouttelettes de salive. Les plus petites, appelées aérosols, se faufilent généralement entre les fibres du tissu. L’association ci-dessus a réussi à filtrer 80 à 99% de ces particules.

Selon le site Sciences et Avenir, l’association du coton avec de la soie, de la mousseline de soi ou de la flanelle, serait tout aussi efficace. Alors que le coton agit comme « une barrière mécanique », le polyester-Spandex ou la soie jouent le rôle de « barrière électrostatique ». Maintenant, à vous de jouer !

CIM Internet