Paris Match Belgique

Voici pourquoi il est primordial d’aérer votre intérieur (et la bonne façon de le faire)

Fenêtre aérer coronavirus

10 minutes matin et soir suffiraient à renouveler l'air de votre intérieur. | © Unsplash / Adeolu Eletu

Santé

Le but de ce procédé est de renouveler l’air au sein de notre foyer, pour un habitat plus sain.

 

Bien que la Belgique ait débuté son déconfinement progressif, le Covid-19 est toujours bien présent et nous restons nombreux à passer un maximum de temps à la maison. Cela ne signifie pas pour autant qu’il n’est pas conseillé d’aérer son intérieur régulièrement.

Au moins 10 minutes par jour

Il n’est pas nécessaire de laisser sa fenêtre ouverte toute la journée pour aérer les différentes pièces de son appartement ou de sa maison. 10 minutes suffisent pour renouveler l’air. Vous pouvez donc décider d’aérer au moment où vous quitter la pièce, le temps de prendre votre douche, de vous préparer un café ou d’étendre votre linge, par exemple. Surtout si vous craignez de trop rafraîchir votre intérieur.

Lire aussi > Combien de temps le coronavirus survit-il dans l’air et sur les surfaces ?

Ce geste doit être réalisé au moins deux fois par jour, le matin et le soir de préférence. Cette méthode s’alligne avec les recommandations des médecins, qui préconisent d’aérer sa maison 15 à 30 minutes par jour, selon le média Futura-Sciences.

Pour aller encore plus loin, Le Vif conseille d’éviter d’ouvrir les fenêtres côté rue, d’éviter de sécher le linge à l’intérieur et d’utiliser une hotte quand on cuisine, d’enlever les moisissures à l’aide d’eau de Javel et d’utiliser intelligemment les substances chimiques et produits de nettoyage.

Comme le précise le site d’Engie, la qualité de l’air à l’intérieur de notre maison est plus mauvaise que celle de l’air extérieur. Cette pollution intérieur est le résultat de plusieurs de nos actions : cuisiner, utiliser des produits ménagers, respirer, tousser, chauffer,… Ne pas aérer peut donc favoriser les maladies respiratoires, les malaises ou les allergies, entre autres.

Quid du Covid-19 ?

Comme le souligne le site de BFM TV, les endroits fermés sont les lieux où le virus se déploie le plus rapidement et « peut même rester en suspension dans l’air pendant plusieurs minutes ».

Lire aussi > Philippe Devos, intensiviste : « Cette période pourrait être une bombe à retardement qu’on paiera cash en juin »

L’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) précise quant à lui que « l’air intérieur n’est pas considéré comme un vecteur par lequel le virus se propage dans l’environnement, où il serait par ailleurs rapidement désactivé par assèchement ». Il recommande cependant d’aérer la pièce dans laquelle résiderait une personne infectée par le Covid-19 en quarantaine. « Il est recommandé que toute personne infectée réside dans une seule pièce du logement et que celle-ci soit ventilée en continu par le système de ventilation ou par l’ouverture fréquente des fenêtres », indique-t-il dans un document publié fin mars.

CIM Internet