Paris Match Belgique

Crier des insultes permet de mieux supporter la douleur

Crier des insultes permet de mieux supporter la douleur

Ce chat a surement dû marcher sur un lego ... | © Pixabay / photosforyou

Santé

Laissez sortir les insultes, c’est la science qui le dit !

 

Que l’on se cogne contre le coin d’un meuble, que l’on se brule avec une poêle brulante, ou que l’on tombe dans les escaliers, instinctivement, on aura envie de crier « P*tain ». Manière infaillible pour passer ses nerfs, il semblerait que crier des insultes auraient également une influence sur notre sensation de la douleur.

C’est une étude anglaise parue dans Frontiers of Psychology qui révèle cette étonnante nouvelle. Richard Stephens et Olly Robertson se sont intéressés à l’influence des insultes dans la gestion de la douleur. Ils ont demandé à une petite centaine de personnes de plonger leur main dans de l’eau glacée et ils ont mesuré leur seuil de douleur (début de la sensation de douleur, signalée par un stimulus douloureux) et leur tolérance à la douleur (moment où la douleur est trop forte et la personne retire sa main de l’eau).

« F*ck » plus efficace que « Fouch »

Ils ont découvert que le fait de jurer « de vraies insultes » soulageait la douleur contrairement à deux nouvelles insultes ou un mot neutre. En utilisant le juron basique (« F*ck » en anglais, soit « P*tain »), le seuil de douleur augmentait de 32 % et la tolérance à la douleur de 33 %. Les nouvelles insultes « Fouch » et « Twizpipe » n’avaient quant à elles aucun effet sur la douleur ou la tolérance, bien que les sujets les percevaient comme plus humoristique que le mot neutre.

Les chercheurs ne savent pas encore comment concrètement les insultes ont ces effets positifs sur la sensation de douleur. L’étude conclue que « la distraction semble avoir peu d’importance, mais l’éveil des émotions mérite d’être étudié à l’avenir ».

Mots-clés:
insultes douleur
CIM Internet