Paris Match Belgique

Selon une nouvelle étude, la vitamine K pourrait aider à lutter contre le Covid-19 (et voici où en trouver)

Vitamines K

Cette fameuse vitamine K comprend la vitamine K1 (d'origine végétale) et la vitamine K2 (d'origine animale). | © Unsplash / Adam Nieścioruk.

Santé

Qu’est-ce que la fameuse vitamine K et où en trouver ?

 

Le Guardian a récemment partagé les conclusions d’une nouvelle étude hollandaise sur le Covid-19. Selon cette dernière, de nombreux patients souffrant de formes sévères du coronavirus auraient présenté une déficience de vitamines K. Les chercheurs néerlandais ont ainsi constaté que le Covid-19 entraînait une coagulation du sang et une dégradation des fibres élastiques présentes dans les poumons. La vitamine K serait essentielle dans la production de protéines qui régulent justement la coagulation et aident à protéger contre les maladies pulmonaires.

Lire aussi > 4 façons de booster votre immunité selon les conseils d’une nutrithérapeute

Le Dr. Rob Janssens, qui travaille sur le projet, a déclaré qu’il recommandait la prise de compléments alimentaires ou d’aliments riches en vitamines K, qu’il considère comme une « solution sans effets secondaires ». Il précise cependant que ce conseil ne s’applique pas aux personnes sous traitement anticoagulant. « Mon conseil serait de prendre ces suppléments de vitamine K », déclare-t-il. « Même si elle n’aide pas à lutter contre les cas graves de Covid-19, elle est bonne pour les vaisseaux sanguins, les os et probablement aussi pour les poumons ».

Pour parvenir à ce résultat, les chercheurs ont étudié 134 patients hospitalisés à cause du Covid-19 entre le 12 mars et le 11 avril, aux côtés d’un groupe témoin de 184 patients appariés en fonction de leur âge et qui n’étaient pas atteints de la maladie.

Où peut-on la trouver ?

Cette fameuse vitamine K comprend la vitamine K1 (d’origine végétale) et la vitamine K2 (d’origine animale). On retrouve de la vitamine K1 dans les légumes verts tels que les épinards, le brocoli, le chou frisé, la bette, le cresson et les asperges, ainsi que dans les huiles végétales (olive, colza, soja…). La vitamine K2 est quant à elle présente dans les produits laitiers fermentés (fromages affinés, yaourts, lait), les abats et les huiles de poisson. Les plus grandes sources de vitamines K2 sont : le natto (préparation japonaise à base de soja fermenté), le pâté de foie d’oie, les fromages à pâte dure puis à pâte molle, le jaune d’oeuf, les cuisses de volailles,…

CIM Internet