Paris Match Belgique

Les étés pourraient devenir « trop chauds pour les humains »

Les étés pourraient devenir « trop chauds pour les humains »

Suer permet de refroidir la température du corps. | © Niklas HALLE'N / AFP

Santé

À cause du réchauffement climatique, les températures vont augmenter et pourraient bien nous être fatales.

Ce n’est malheureusement pas nouveau : les températures augmentent depuis de nombreuses années. En plus d’être un véritable problème pour notre planète, il se pourrait bien que la montée des températures affecte également directement l’Homme. Selon un article de la BBC, des milliers de personnes dans le monde pourraient mourir dans le futur, à cause d’étés trop chauds. Le corps humain serait victime de stress thermique, ce qui provoquerait l’arrêt des organes.

Lire aussi > Un tiers de toutes les espèces végétales et animales pourrait disparaître d’ici 50 ans

Les personnes les plus à risques sont celles qui devront travailler en extérieur, mais ceux qui devront travailler à l’intérieur dans des usines ou des hôpitaux ne seront pas épargnés. Certains signes avant-coureurs d’un stress thermique peuvent se faire sentir, comme les malaises ou les nausées, mais certains travailleurs continuent de travailler au lieu d’écouter ces signaux.

« Si cela (des fortes chaleurs, ndlr) se produit jour après jour, les gens se déshydratent, ont des problèmes cardiovasculaires, des calculs rénaux, un épuisement dû à la chaleur », explique le professeur indien Vidhya Venugopal, auprès de la BBC.

Le corps ne peut plus se refroidir

Concrètement, on appelle un stress thermique lorsque le corps est incapable de se refroidir correctement. La température du corps augmente continuellement, et certains organes vitaux peuvent alors s’arrêter. L’article de la BBC précise que le stress thermique est généralement produit lorsque la principale technique pour se débarrasser de l’excès de chaleur – l’évaporation de la sueur sur la peau – ne peut pas avoir lieu car l’air est trop humide.

Lire aussi > Yann Arthus-Bertrand : « J’ai bien compris que l’espèce la plus en danger, c’était l’espèce humaine »

Avec l’aggravation du réchauffement climatique, l’humidité sera probablement plus intense, prévoient les scientifiques. La combinaison de fortes chaleurs et une humidité élevée pourra bien être fatale pour des millions de personnes.

« Il est clair que si nous continuons à faire monter les températures dans le monde entier, tôt ou tard, les régions les plus chaudes de la planète pourraient commencer à connaître des conditions tout simplement trop chaudes pour nous », confirme le professeur Richard Betts du service national britannique de météorologie.

CIM Internet