Paris Match Belgique

Le gel hydroalcoolique pourrait être plus dangereux qu’on ne le pense

Le gel hydroalcoolique pourrait être plus dangereux qu'on ne le pense

Il est préférable de se laver les mains avec de l'eau et du savon. | © JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

Santé

Selon une nouvelle étude, l’utilisation excessive de gel hydroalcoolique favoriserait l’émergence de bactéries résistantes.

 

Avec la pandémie de la Covid-19, nous passons notre temps à nous laver les mains. À l’entrée de chaque magasin, restaurant ou bar, une dose de gel hydroalcoolique permet de désinfecter nos mains. Seulement voilà, il se pourrait bien que son utilisation excessive favorise le développement de bactéries résistantes. C’est en tout cas ce qu’avance le docteur Andrew Kemp, chef du conseil scientifique de l’Institut britannique des sciences du nettoyage (BICS), révèle le site Allo Docteurs.

Lire aussi > Utiliser du gel hydroalcoolique au soleil est-il dangereux pour la peau ?

« Les gels contenant de l’alcool ont la capacité non seulement d’augmenter le nombre de bactéries sur la peau mais aussi de modifier de manière significative les espèces de bactéries qui colonisent la peau », s’inquiétait le docteur britannique dans une étude, déjà en mars dernier. Andrew Kemp expliquait il y a une semaine au Daily Express qu’il redoutait l’arrivée de nouvelles « superbactéries » qui seraient résistantes aux gels hydroalcooliques. Bien qu’ils soient très efficaces, ces gels tuent 99,9 % des bactéries, laissant le 0,1 % restant proliférer sur nos mains. « Il peut y avoir plus d’un million de bactéries sur vos mains à tout moment, en laissant 10 000 en vie après la désinfection », explique le docteur. Après que le gel ait tué toutes les autres, les 10 000 bactéries restantes peuvent ainsi se multiplier sur vos mains.

Des maladies que l’on ne pourrait pas soigner

Ce médecin britannique s’inquiète de l’augmentation accrue de l’utilisation du gel hydroalcoolique dans la population. Car concrètement, les maladies bactériennes pourraient augmenter, et il sera encore plus difficile de les soigner – sachant que leur résistance aux désinfectants augmente de la même manière que ce soit en prévention ou en traitement. « Notre utilisation habituelle de gels pourrait en fin de compte nous causer plus de mal que de bien », prévient-il auprès du Daily Express.

La meilleure solution reste donc le lavage des mains à l’eau et au savon. C’est d’ailleurs ce que recommande l’OMS depuis le début de la pandémie. Le gel hydroalcoolique doit rester une solution de dernier recours, mais si vous avez l’opportunité de vous laver les mains à l’eau, il est préférable de le faire. De plus, l’eau et le savon agressent moins la peau que les solutions à base d’alcool, ce qui vous évitera d’avoir des gerçures sur vos mains.

Lire aussi > Vous avez mal aux mains à force de les laver, on vous dit comment y remédier

CIM Internet