Paris Match Belgique

Covid-19 : « L’accélération des contaminations est inquiétante », selon Steven Van Gucht

Covid-19 : Van Gucht parle d'une "accélération inquiétante des infections"

Le nombre de cas de coronavirus continue d'augmenter. | © Robin Utrecht / Abacapress

Santé

Il faut rester vigilant et respecter les gestes barrière.

 

Le nombre de contaminations à la Covid-19 dans notre pays continue d’augmenter. Le nombre moyen de contaminations au coronavirus a même dépassé la barre symbolique des 600 cas par jour. Il est particulièrement inquiétant que l’augmentation s’accélère, avertit Steven Van Gucht, virologue de Sciensano. Il plaide pour que « la discipline soit maintenue ».

Les chiffres de Sciensano montrent qu’en moyenne, 636 personnes ont été infectées chaque jour entre le 3 et le 9 septembre, soit une augmentation de 38 % par rapport à la semaine précédente. Les infections augmentent à nouveau depuis une semaine et connaissent une évolution rapide. « Une accélération des chiffres n’est pas un bon signe. Elle devrait se stabiliser. Cette accélération est inquiétante », prévient le virologue de l’institut de santé.

Lire aussi > Une carte simplifiée pour savoir où partir en vacances en période de coronavirus

Contrairement au mois de juillet, lorsque l’augmentation des cas se concentrait dans les centres-villes et leur périphérie, la résurgence du virus est désormais constatée dans toutes les provinces. « Dans certaines d’entre elles, comme en Flandre occidentale, le nombre de cas double en l’espace d’une semaine. »

Des retours de vacances de zone rouge

Peut-être qu’un certain nombre de phénomènes sont à l’origine de l’accélération du nombre d’infections. L’accélération coïncide avec le retour des voyageurs en provenance des zones rouges et la rentrée scolaire. De nombreuses infections sont également encore familiales. Toutefois, des chiffres plus détaillés sont nécessaires pour analyser l’impact exact des différentes causes.

Steven Van Gucht encourage donc au maintien des gestes barrière. « Il faut s’astreindre à une certaine discipline », souligne-t-il. Selon lui, ce n’est pas le bon moment pour parler d’un nouvel assouplissement des mesures. Il pourrait également être souhaitable de mieux formuler certaines mesures, comme le port d’un masque buccal et la bulle personnelle.

Lire aussi > Le gel hydroalcoolique pourrait être plus dangereux qu’on ne le pense

Le nombre de décès continue de baisser pour l’instant. Et c’est une bonne nouvelle, selon le virologue. « Pour l’instant, nous parvenons à protéger les groupes à risque. » Cependant, il craint que le nombre de décès ne finisse par augmenter de nouveau. Steven Van Gucht fait notamment allusion à ce qui se passe en Espagne, où le nombre de décès va encore augmenter. « Nous devons bien regarder ce qui se passe en Espagne. Le taux de mortalité est un « géant endormi ». Cette situation risque de devenir terrible. »

Avec Belga

CIM Internet