Paris Match Belgique

Attention aux fortes chaleurs qui pourraient rendre encore plus contagieux le Covid

Attention aux fortes chaleurs qui pourraient rendre encore plus contagieux la Covid

Évitez de toucher votre masque, même si c'est tentant avec ces fortes chaleurs. | © Nasser Berzane / Abacapress

Santé

Si la transpiration semble sans risque, ce n’est pas le cas d’une plus longue et forte respiration.

 

Cette semaine, le thermomètre chauffe et les températures devraient dépasser les 30°C. Avec l’épidémie de la Covid et le port du masque obligatoire, il y a fort à parier que notre sudation augmente plus que d’ordinaire. Est-ce pour autant un facteur de contagion du coronavirus ? La réponse est non pour Yves Van Laethem. « Pour la sueur, je ne sais pas si l’étude (sur la transmission du Covid-19, ndlr) a été faite mais on ne voit pas comment ce serait possible, car le virus se transmet par voie respiratoire », explique le porte-parole interfédéral sur RTL. Il appuie son hypothèse avec différents exemples : « À ma connaissance, pour aucun virus, même Ebola, la dengue ou encore la grippe, la transpiration n’a été vectrice”. Pour éviter tout risque, il reste toutefois recommandé de se laver régulièrement les mains et de ne pas toucher son visage.

Lire aussi > 5 astuces pour porter un masque en pleine canicule

Si la sudation ne semble pas être un facteur inquiétant de la transmission du virus, la chaleur provoque un autre effet bien plus dangereux. Avec les fortes températures, on respire plus fort (avec ou sans masque indique le HuffPost) ce qui augmente les chances de contamination. En effet, dans des respirations plus profondes et/ou plus fréquentes, le nombre de gouttelettes éjectées par la bouche ou par le nez augmente. Face à autant de gouttelettes, le masque serait moins efficace et perdrait ses capacités filtrantes à cause de l’humidité générée.

Lire aussi > Covid-19 : « L’accélération des contaminations est inquiétante », selon Steven Van Gucht

De plus, avec la chaleur, nous sommes plus tentés de soulever quelques instants notre masque afin d’avoir moins chaud et de pouvoir respirer plus facilement. Un geste déconseillé car en touchant la partie avant de notre masque, nous touchons la partie potentiellement contaminée. Un risque qui n’est donc pas à prendre à la légère. Il est essentiel de continuer à appliquer les gestes barrières en se lavant régulièrement les mains au savon, en respectant la distanciation sociale d’un mètre et demi, et en éternuant dans son coude. Si vous souhaitez éponger votre transpiration au visage, utilisez un mouchoir que vous jetterez par la suite dans une poubelle.

Afin de conserver l’efficacité de votre masque, pensez à le changer plus régulièrement. Comme expliqué plus haut, une trop grande humidité conservée dans le masque le rend moins efficace, arrêtant moins facilement les gouttelettes de salive.

CIM Internet