Paris Match Belgique

Le cancer du sein est diagnostiqué chez une femme sur neuf

cancer du sein, Octobre Rose

Les chances de guérison continuent d'augmenter. | © Pixabay

Santé

Une maladie qui en touche plus qu’on ne le pense.

Une femme sur neuf fera partie des 11.000 personnes qui ont un cancer du sein chaque année en moyenne en Belgique, a indiqué la Fondation contre le Cancer jeudi dans un communiqué publié à l’occasion du début d’Octobre rose. La campagne annuelle de communication destinée à sensibiliser au dépistage du cancer du sein et à récolter des fonds pour la recherche durera tout le mois. Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez les femmes. Chaque année, 11.000 personnes en moyenne sont diagnostiquées avec cette maladie, qui cause le décès de 2.245 d’entre elles. Une femme sur neuf développera sans doute cette maladie avant ses 75 ans, selon La Fondation.

Place à l’espoir

Cette dernière souhaite néanmoins transmettre un message positif, axé sur l’espoir et les avancées scientifiques et médicales. « Il est important de rappeler l’évolution très positive des chances de survie à 5 ans qui dépasse maintenant les 90%, grâce à un diagnostic précoce, aux découvertes thérapeutiques qu’apporte la recherche qu’il faut soutenir sans relâche, et à la qualité des soins prodigués par nos équipes médicales en Belgique » , a souligné l’organisation. La Fondation contre le Cancer finance actuellement 11 projets de recherche axés sur le cancer du sein, portant sur des montants de 200.000 € à 400.000 € par projet. L’un d’entre eux a notamment rendu possible le développement d’une technique de positionnement de la patiente pendant la radiothérapie, permettant une irradiation très efficace de la tumeur et des ganglions lymphatiques tout en préservant au maximum les tissus environnants.
Le surpoids, l’obésité, l’alcool dès qu’on dépasse un verre par jour, le tabac et le travail de nuit étant des facteurs de risque complémentaires aux facteurs non modifiables que sont les antécédents familiaux, l’âge de la puberté ou de la ménopause, la Fondation invite les femmes à prendre soin de leur santé en adoptant une mode de vie sain (activité physique régulière et alimentation équilibrée). Elle leur demande également d’être attentives à leur corps et aux signaux d’alarme, à participer au dépistage systématique dès l’âge de 50 ans ou plus tôt s’il y a des facteurs génétiques.

Par Belga

CIM Internet