Paris Match Belgique

Combien de fois doit-on utiliser son essuie de bain avant de le laver ?

essuie de bain laver

Image d'illustration. | © Unsplash / Denny Müller.

Santé

Cette question nous traverse tous l’esprit au moins une fois, lorsque nous saisissons pour la énième fois notre essuie qui pend dans la salle de bain depuis bien trop longtemps.

 

C’est un article du Business Insider australien qui s’est intéressé à la question. Le média web d’information a interviewé le microbiologiste et pathologiste à l’école de médecine de l’université de New York, Philip Tierno.

Ce dernier avertit des conséquences d’un nettoyage trop peu fréquent de nos serviettes. Dès que nous les utilisons, nous y déposons quantité de bactéries, champignons, cellules mortes et autres sécrétions en tout genre (on vous épargne les détails). En tirant la chasse de vos toilettes, vous émettez également toute une série de gouttelettes qui peuvent atterrir sur vos précieux tissus de bain.

Lire aussi > 5 gestes à adopter pour éviter que votre salle de bain ne se transforme en nid à bactéries

Mais combien de jours en moyenne pouvons-nous conserver notre essuie avant qu’il devienne un véritable nid à germes ? « Si vous pouvez la sécher complètement, pas plus de 3 fois au maximum », déclare Philip Tierno. Cette réponse suppose donc que vous parveniez à accrocher votre essuie dans un endroit sec qui l’aère complètement. En réalité, les salles de bain restent des pièces humides et les essuies sont souvent pendus à des crochets de façon à ne pas sécher convenablement. Le microbiologiste précise également que l’odeur présente sur une serviette doit nous alerter : « Là où il y a une odeur, il y a des microbes et il faut donc la laver ».

Lire aussi > Voici pourquoi vous devriez laver cette partie de votre corps beaucoup plus souvent

On peut cependant se rassurer, les microbes que nous développons sur nos serviettes (terreau idéal pour les germes en raison de l’eau, des températures chaudes et de l’oxygène présent autour), sont a priori inoffensifs. La plupart des germes présents dans nos foyers ne sont pas dangereux selon lui.

C’est surtout le partage de serviettes qui peut entraîner furoncles, boutons ou infections. Quoi qu’il en soit, il semble que nos serviettes soient plus sales que nous pourrions l’imaginer et que nous ne les lavons sans doute pas assez souvent. Si l’odeur est un élément qui doit nous alerter, il convient donc d’essayer de la changer une à deux fois par semaine au moins.

CIM Internet