Paris Match Belgique

Pascale Naessens : « La seule polémique autour du régime cétogène, c’est le long terme »

Le régime cétogène vu par l'auteure flamande à succès ! | © Belga

Santé

Pascale Naessens, devenue le porte-drapeau de l’alimentation saine en Belgique, sort un nouveau livre composé de 60 recettes pour une cure céto de deux semaines. Ce « nouveau » type de régime, basé sur l’arrêt complet des glucides et l’absorption de beaucoup de graisses, est parfois sujet à polémique. Avec nous, l’auteure en dresse l’inventaire et pose des balises !

Par Laurent Depré

Moins connue au sud de la Belgique, Pascale Naessens est une vraie star de l’alimentaion en Flandre. Cet ex-mannequin est passée des catwalk aux fourneaux. Et cela lui a plutôt bien réussi. L’Anversoise a vendu plus de 2 millions d’exemplaires de ses livres… Elle nous revient en ce début 2021avec Ma cure céto, une nouvelle vie en 14 jours. Un livre écrit en collaboration avec deux spécialistes en médecine. Un ouvrage qui se veut d’ailleurs autant didactique que gastronomique. Plus de 70 pages sont consacrées à expliquer ce qu’est le régime cétogène et l’état de cétose engendré par ce choix alimentaire.

« J’ai pesé le pour et le contre avant de me lancer dans cette aventure » nous explique-t-elle en préambule. « Ce qui m’a vraiment motivé, ce sont les gens qui m’expliquaient ne pas y arriver même en respectant les conseils sur l’alimentation que je donnais dans d’autres livres. Ils ne perdaient pas de poids. Je me suis rendu compte que chaque cas est vraiment différent et mérite une approche adéquate. »

Paris Match. Vos autres livres étaient plutôt construits sur le respect d’une alimentation saine et la modération. Ici, vous êtes dans une perspective plus offensive : maigrir  rapidement.
Pascale Naessens.
« Je veux être claire. Ce livre est avant tout une proposition de régime pour les gens qui le liront en ayant toutes les clés en main. Mon propos n’est pas de dire ‘arrêtez tout, le régime céto est le seul régime valable aujourd’hui’. Loin de là car il n’est certainement pas adapté à tout le monde… Et des lecteurs m’ont dit ‘ce régime n’est pas du tout fait pour moi‘. Je suis 100% d’accord avec ce constat. Tant mieux ! Je pense qu’avant tout je montre aux gens ce qu’est réellement un régime cétogène. Il y a pas mal de confusions sur le sujet. »

Le régime cétogène est aussi une réponse à nos sociétés où le sucre est omniprésent et fait des ravages…
« Personne ne dément aujourd’hui qu’on consomme bien trop de glucides. C’est devenu notre premier carburant, celui que l’on brûle en priorité, et plus nos graisses. On ne l’évacue plus de manière optimale. Avant, il y avait des périodes dans l’année avec des carences dues aux saisons tout simplement. Aujourd’hui, il y a bien trop de sucre et d’amidon consommés. C’est notre société actuelle et les gens subissent ce phénomène. »

On en parle de plus en plus de ce régime céto… Est-ce une nouvelle mode ou un régime qui existait déjà mais peu pratiqué ?
« Il était surtout connu pour les personnes souffrant d’épilepsie. On s’est rendu compte que ce régime amenait les patients épileptiques à moins de crise. Moi j’explique surtout son succès actuel par le fait qu’il s’agit d’un jeûne avec de la nourriture qui donne des résultats pour ceux qui veulent beaucoup maigrir. Il faut voir ce type de régime comme un bouleversement dans le corps. Combien de gens ne m’ont pas écrits en me disant que toute leur vie ils s’étaient battus contre leur poids, qu’ils avaient eu faim tout le temps… Être en état de cétose, c’est continuer à manger et ne jamais ressentir la fringale. Les cétoses jouent aussi le rôle de nourrir le corps et libèrent de l’énergie. C’est le gros avantage: on a pas l’impression d’être en régime et dans la privation. »

 

Une des recettes du livre de Pascale Naessens. ©DR

En lisant le coeur du régime cétogène, en tout cas pour les menus très strictes, on a un peu l’impression de se muer en homme préhistorique. Fausse impression ?
« Les premiers homonidés vivaient des périodes durant lesquelles ils étaient clairement en état de cétose. L’hiver, l’absence de fruits et de légumes l’obligeait à compenser en manger viande et graisses animales. Et il s’occupait surtout des abats. Pas des muscles que nous consommons en priorité maintenant…Leur force, aux premiers chasseurs-cueilleurs, était de pouvoir passer d’un système à l’autre et de soit brûler des glucides soit de la graisse…On touche ici un autre point essentiel: je veux que les gens qui ont suivi un régime cétogène repassent ensuite à une alimention moderée avec fruits et légumes. »

Le régime cétogène est assez exigeant et stricte. Est-ce faisable pour tout le monde ?
« Je le répète souvent : il faut beaucoup lire et s’informer en profondeur avant de faire ce choix. Pour certains, ce sera libérateur quand pour d’autres ce régime basé sur le gras est impossible. Il en sont presque dégoûtés. C’est plus là que la faisabilité ou non joue. Par contre, si l’objectif est de perdre 5 kilos ce n’est vraiment pas la peine selon moi. »

Vos recettes sont moins « extrêmes » que ce qu’on peut trouver ailleurs. Vous proposez des recettes avec légumes et fibres.
« Je suis très prudente sur les régimes cétogènes basés sur la viande et la graisse à 100%. De mon point de vue, il n’y a pas assez d’apport en fibres. Donc, mon boulot a été de trouver des recettes avec des légumes qui n’ont pas trop de glucides. C’est là le challenge de ce livre dont nous parlons. »

Le régime fait polémique. Vous consacrez d’ailleurs 70 pages à l’expliquer et à donner la parole aux experts. C’est parce que le régime est compliqué ou parce que vous vouliez prendre le plus de précautions ?
« Dans un certain sens, il est très simple ce régime… Ce sont surtout les personnes qui prennent des médicaments et les diabétiques qui doivent absolument demander l’avis et le conseil d’un médecin. Ce qui alerte aujourd’hui le monde médical, c’est le manque de données sur le long terme. C’est l’unique source d’inquiétude. Personnellement, je n’y crois pas au régime cétogène sur toute une vie. Ma cure en 14 jours sera un ‘reset’ du corps. Pour parvenir à l’intégrer dans son alimentation et d’y recourir de temps à autre selon des cycles. Ce livre veut surtout remettre les pendules à l’heure et définir exactement ce qu’est un régime cétogène. Ce régime est tellement contraignant que si vous n’êtes pas en surpoids total depuis longtemps, malades ou diabétiques, ce sera difficile d’y accéder. « 

 

Pour Pascale Naessens, « il faut être honnête avec soi-même » lorsque l’on se lance dans un processus de perte de poids. ©DR

Vous dites aussi qu’il faut absolument trouver son propre régime. Mais quelle est la première étape lorsque l’on veut maigrir ?
« Il faut respecter une série de principes. Premièrement : rester le plus éloigné possible de la malbouffe et privilégier toujours une alimentation saine et naturelle. En un mot, éviter la nourriture industrielle au maximum. Ensuite, arrêtons de manger pendant toute la journée. Le corps n’en a pas besoin ! Grignoter le soir devant la télé, c’est mortel (Ndlr: rires). On doit se limiter à trois repas par jour.  Enfin, il est très important de modérer aussi la prise de glucides rapides. Je précise aussi qu’il faut être modéré avec les bons glucides comme les fruits. Moi, je mange des fruits comme repas et pas en encats. Si vous devez retenir une seule chose: on mange beaucoup trop dans notre société. Je terminerai par dire qu’il est crucial de s’écouter et d’y aller par étapes. Ne pas copier les autres. Prenez-le temps et mettez en place des étapes réalisables aujourd’hui ou demain. Il faut être en conversation permanente avec soi-même et cela doit toujours coincider avec des moments agréables. « 

Vous êtes contre l’idée qu’il faut absolument maigrir…
« Je demande souvent aux gens qui me disent ‘je vais perdre quelques kilos’ la raison de ce choix… Il faut d’abord écouter son corps, respecter sa nature et se nourrir le plus sainement possible. Et c’est le corps qui décidera si oui ou non il convient de perdre ces quelques kilos. Nous ne sommes pas tous nés pour avoir une taille 36. « 

En quelques mots : c’est quoi le régime cétogène ?

Dans ce type de régime, il faut arriver à l’état de cétose. C’est-à-dire: ne donner au corps que la possibilité de brûler des graisses et plus les glucides. On diminue donc fortement voir totalement la prise de sucre. On absorbe des protéines mais peu et on privilégie surtout les graisses du petit déjeuner au repas du soir. Avantage: on peut être en état de cétone en deux ou trois jours seulement et la sensation de faim n’est pas présente. Les cétones produites sont bonnes pour la santé en générale, libèrent de l’énergie et lutteraient contre le cancer et les maladies neurodégénératives. De nombreuses études sont en cours pour analyser les effets secondaires éventuels sur la santé de ceux et celles qui suivent ce régime. Et notamment sur le trop peu de fibres que cela procure au corps humains. En tout cas, à l’heure actuelle, ce régime est surtout conseillé aux personnes en surpoids, aux diabétiques, aux personnes luttant contre le cancer, aux gens souffrant dépilepsie ou de maladie neurologique.

©DR

CIM Internet