Paris Match Belgique

Le Comité de concertation est terminé: Nouveau lockdown d’un mois, les métiers de contacts doivent refermer

alexander de croo

Alexander De Croo le 19 mars 2021. | © PHILIP REYNAERS.

Santé

Le Comité de concertation s’est réuni ce mercredi 24 mars pour toute une série de mesures plus drastiques.

La situation sanitaire en Belgique est des plus préoccupante, les augmentations des admissions dans les hôpitaux ne cessant d’augmenter. Entre le 16 et le 22 mars, il y a eu en moyenne 204 hospitalisations par jour, mais sur la journée du samedi 20 mars, 243 patients ont été admis, soit le nombre le plus élevé depuis le début de l’année 2021. Actuellement, 637 personnes sont en soins intensifs et le taux de reproduction du virus est de 1,17. Face à ces chiffres inquiétants, un nouveau Comité de concertation a été programmé en urgence ce mercredi. A l’issue de ce dernier, Alexander De Croo a expliqué que le gouvernement venait d’opter pour quatre semaines « douloureuses ».

Voici toutes les mesures qui viennent d’être actées

  • Plus de présentiel dans les écoles primaires et secondaires inférieures. Le but est de rouvrir le 19 avril. Les examens de Pâques auront bien lieu.
  • Les commerces non-essentiels restent ouverts uniquement sur rendez-vous, de préférence seul ou avec une deuxième personne du même foyer.
  • Les magasins essentiels, de type supermarché, restent ouverts mais avec une limite à 50 personnes pour les grandes surfaces.
  • Les métiers de contact non médical, ouverts depuis le mois de février, devront fermer à nouveau.
  • La bulle de contact extérieure est rabaisser de 10 personnes à 4 personnes.
  • Les camps de jeunesse et stages restent autorisés, mais uniquement pendant les vacances de Pâques et en groups de 10 jeunes maximum, sans nuitée.
  • Le télétravail doit être obligatoire partout où il peut l’être, des sanctions plus sévères sont prévues en cas de non-respect.
  • Les voyages non-essentiels restent d’application et les contrôles seront renforcés à la frontière.
  • Pas d’interdiction sur les déplacements non-essentiels et le couvre-feu fédéral reste inchangé (entre minuit et 5h).

Toutes ces mesures entreront en vigueur dès ce samedi 27 mars et jusqu’au 25 avril normalement.

Lire aussi > Coronavirus ou pas, les Belges pensent déjà à leurs futures vacances

« Le variant britannique est devenu dominant en Belgique, et la circulation du virus actuellement est devenue la plus haute depuis quatre mois (…) Notre mobilité a augmenté, ainsi que nos contacts. Ce constat on peut le dresser dans tous les pays voisins également. Lors du dernier Comité de concertation nous avions déjà fait savoir que ce n’était pas le moment de faire des assouplissements. Nous sommes conscients que ces nouvelles mesures sont difficiles, mais nous sommes convaincus que nous allons réussir à casser cette troisième vague » , a déclaré le Premier ministre lors de la conférence de presse.

Le Comité de concertation compte énormément sur le bon vouloir de la population, « les semaines à venir vont dépendre de notre comportement, nous devons limiter au maximum nos contacts« , a rappelé Alexander De Croo. La vaccination, qui a déjà prouvé son efficacité, joue également un rôle majeur dans la gestion de la pandémie. D’ici fin mai les personnes de plus 65 ans et celles en comorbidité devraient avoir obtenu la première dose du vaccin, tout cela dépend bien entendu du rythme de livraison des produits.  « L’objectif est de passer un été plus léger et c’est à portée de main » , a-t-il conclu.

CIM Internet